Plus d’une tonne de cocaïne a récemment été découverte dans un avion Air France, à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Alors que la drogue était répartie dans une trentaine de valises enregistrées à Caracas (Venezuela), la compagnie aérienne française a ouvert une enquête interne pour comprendre comment une telle quantité ont pu échapper à toute vigilance.

Du jamais vu. D’après les informations de LCI, les douaniers français ont effectué une saisie record de cocaïne au début du mois à l’aéroport Roissy-Charles deGaulle. En collaboration avec leurs homologues britanniques, espagnols et néerlandais, les policiers ont en effet trouvé 1,3 tonne de drogue répartie dans plus de 30 valises à bord d'un appareil d'Air France venant de Caracas (Venezuela) et qui avait atterri à Paris. Montant estimé de cette prise : 200 millions d’euros. Cette incroyable découverte a rapidement laissé place à une question devenue depuis récurrente : Comment une telle quantité de drogue a-t-elle pu échapper aux contrôles de sécurité et arriver sur le sol français ?

"Des procédures très strictes en matière de contrôle des bagages et marchandises embarqués"Pour tenter d’y répondre, une enquête a été ouverte en interne par Air France, en parallèle de l’information judiciaire ouverte par le parquet de Paris. éL’enquête, menée dans la plus grande confidentialité par la police judiciaire française, n’a pas encore permis de comprendre l’enchaînement exact des faits et la chaîne des responsabilités entre les différentes parties prenantesé, a ainsi expliqué la compagnie aérienne sur son site Internet. "A ce stade, les éléments dont nous disposons ne permettent pas d’établir comment de tels événements ont pu être possibles compte tenu des procédures très strictes de la compagnie en matière de contrôle des bagages et marchandises embarqués, en particulier dans ce type d’escales", a-t-elle par ailleurs souligné.

Publicité
"On présume la complicité quasi évidente d'employés de la ligne aérienne"Au Venezuela, les enquêteurs s’attèlent également à inspecter les salles de l'aéroport international Simon Bolivar, qui se trouve à La Guaira (centre nord), à une heure de Caracas, et à interroger le personnel qui travaille dans la zone où les valises ont transité. "On présume la complicité quasi évidente d'employés de la ligne aérienne" avec des autorités militaires vénézuéliennes, a indiqué le ministre de la Justice, Miguel Rodriguez dimanche soir à la télévision publique. Celui-ci a par ailleurs annoncé que "le Service de renseignements vénézuélien a procédé à l'arrestation d'un lieutenant de la Garde nationale bolivarienne (GNB) du Commandement anti-drogue et de deux sergents de la GNB (…) Ce sont les premières arrestations".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

3 commentaires

  Bon celà dit,je me dis

Portrait de motard 46

  Bon celà dit,je me dis également que retirer plus d'une tonne de cocaïne du marché c'est pô gentil ça ! Va y avoir rupture de stock dans les réseaux. Vont être énervés et pas que dans les banlieux ces p'tits, c'est moi qui vous le dit ! Vont même penser grave aux produits de substitution et aux produits d'urgence détenus par le milieu hospitalier ou les personnels médicaux les p'tits. Monsieur Valls, il va vous falloir assurer la protection des médecins urgentistes,également des médecins et des infirmières intervenant à domicile,des pharmacies hospitalières et toutes celles de ville. Comme vos forces sont monopolisées sur le terrain à Marseilles,en Corse (non, pas besoin ?), et pour chasser les km/h je pense qu'il n'est pas possible non plus de faire appel à l'armée retenue au Mali et bientôt la Syrie (non,pas besoin ?). Plus qu'une solution : armez correctement car les moyens en face sont conséquents (kalachnikovs,bazookas,grenades,....) nos médecins,infirmiers et pharmaciens ! Après les bijoutiers, les pharmaciens !  Mais ne baissez pas la garde pour les bijoux ! Roooh, pô bien de déréguler le marché, ça va mettre le bazar dans notre pays si calme. Mme Taubira peut préparer des lieux de stage, plein de lieux de stage pour ces p'tits anges. A l'hôpital également, y s'ront plus près de la pharmacie,des fois qu'ils réclament le remboursement des frais de route et de transport comme Mr Kahuzac, toujours ça de gagné !

Votez pour ce commentaire: 

   C'est une information très

Portrait de motard 46

   C'est une information très positive et l'affaire n'est pas close, car lorsque l'on connaîtra les complicités multiples et nécessaires à une telle opération,il y a des fauteuils à bascule et remoux en prévision !    Plus qu'à poursuivre ce genre de mesures de salubrité publique : Saisies records de primes, d'avantages divers non déclarés, de régimes de retraite par participation honteusement avantageux, de dégrèvements fiscaux scandaleux, de cumul ahurissants de mandats et fonctions, de cumul de salaires et primes au Sénat et à l'Assemblée nationale ! La police et la Gendarmerie sont sur les dents et le vengeur masqué Bouffon-Guignol de l'Elysée a juré de faire justice !!

Votez pour ce commentaire: 

Si la drogue avait été

Portrait de cricrid'O

 cricri

Si la drogue avait été interceptée avant son chargement dans l'avion que serait-elle devenue ? c'est bien mieux comme ça, découverte et neutralisée à l'arrivée c'est le principal et cela permettra peut être de remonter un flière et d'arrêter quelques traficants .Bravo la douane et la police Française .

Votez pour ce commentaire: 

Publicité