Trois personnes tuées à l'arme blanche, 1067 véhicules incendiés, trois morts intoxiqués... Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a tenu mercredi la traditionnelle conférence du presse du Nouvel an sur le bilan sécuritaire de la nuit de la Saint-Sylvestre.

© AFP

 Le ministre de l'Intérieur s'est adonné mercredi à la traditionnelle conférence de presse du Nouvel an sur le bilan sécuritaire de la nuit de la Saint-Sylvestre. Et comme chaque année des faits divers dramatiques se sont déroulés durant la nuit du réveillon. Trois personnes ont en effet été tuées à coups de couteau, lors de rixes ou d'agressions. "Aucun effort ne sera épargné pour que les auteurs de ces actes lâches et odieux soient retrouvés", a assuré Manuel Valls.

Vers 3 heures du matin, un jeune homme de 20 ans victime d'une agression a été tué d'un coup de couteau dans les jardins du Trocadéro dans le 16ème arrondissement de Paris. Touché au niveau du thorax, le jeune originaire de l'Essonne est "mort sur le coup" a expliqué à l'AFP sur source proche de l'enquête. Les deux autres victimes ont été tuées dans la banlieue de Grenoble (Isère) pour l'une et près de Mulhouse (Alsace) pour l'autre.

Trois morts intoxiqués dans le Var

Deux autres cas de décès ont également été recensés. Un homme de 29 ans s'est tué accidentellement alors qu'il manipulait un feu d'artifice à Sarre-Union (Alsace). Et trois personnes ont été découvertes mortes mercredi dans l'annexe d'une maison à Rians (Var) où elles venaient passer le réveillon. D'après le pensonnaire de la place Beauvau, elles seraient morts intoxiquées au monoxyde de carbone.

Publicité
Aussi, 1067 véhicules ont été incidiés dans la nuit de mardi à mercredi. Par rapport à l'an dernier, le chiffre est en baisse de 10,6%. Le département de la Seine-Saint-Denis a été le plus touché avec 80 véhicules brûlés.

Manuel Valls en déplacement à Lille (Nord)

Publicité