Mécontents et inquiets de se retrouver sans alternative de voyage en pleine nuit, des passagers d'un vol Rabat - Beauvais dérouté vers Nantes, ont refusé de sortir de l'appareil. Certains témoignages évoquent des scènes de "pillages".

Excédés par le détournement de leur avion vers Nantes (Loire-Atlantique), des passagers du vol Rabat (Maroc) - Beauvais (Oise) de Ryanair du 11 janvier dernier ont refusé de sortir de l'appareil. La situation aurait ainsi dégénéré à l'intérieur de l'avion.

Le vol avait pris du retard après une escale imprévue à Madrid à cause d'un passager malade. A la suite de cet arrêt, l'avion n'était plus autorisé à se poser à l'aéroport de la banlieue parisienne à cause du couvre-feu. Le mécontentement serait alors survenu en pleine nuit après l'annonce de l'équipage du détournement de l'avion vers Nantes. Inquiets par le manque de solutions de retour vers la capitale, des passagers ont donc manifesté leur colère.

"Mécontents mais surtout irrespectueux"

Certains témoignages publiés par Metronews évoquent des scènes de "pillage".  D'après le quotidien, Radio Tarmac a dénoncé l'attitude "assez virulente" de "certains passagers". Le journal décrit la scène : "une prise d'otage d'un avion et de son équipage par un groupe de passagers mécontents mais surtout irrespectueux". Des "cigarettes, de la nourriture, des boissons surtout alcoolisées, du parfum et tout ce qui avait un peu de valeur" auraient été volés par quelques-uns.

Publicité
Du côté des passagers, certains se sont justifiés : "Nous nous sommes permis de nous dédommager nous-même en prenant les boissons et la nourriture : après 7 heures enfermés, au lieu de 2h30, les gens ont besoin de se restaurer." Et lorsque Metronews a interrogé ce même passager à propos des pillages, celui-ci a rétorqué qu'une "poignée" de personnes est allée "au-delà en prenant des parfums" mais qu'il ne fallait "pas faire d'amalgame" entre ceux-ci et la majorité des autres.

Vidéo : Ryanair condamnée à 200 000€ d'amende 02/10/2013

Publicité