Un couple est parvenu vendredi à faire fuir les deux malfaiteurs qui tentaient de braquer son commerce de journaux. Blessé à l’arme blanche, le gérant du magasin a toutefois dû être hospitalisé.

©AFP

Ils ne se sont pas laissés faire. Braqués par deux malfaiteurs armés et cagoulés venus avec l’idée de voler leur caisse, deux commerçants de Marmme près de Rouen (Seine-Maritime) ont fait preuve d’une grande détermination. Selon une source de police, le couple qui tient un magasin de journaux a en effet refusé d’exécuter les ordres que lui donnaient les braqueurs. Ces derniers étaient pourtant équipés d’une arme de poing et d’un long couteau de cuisine. De quoi en dissuader plus d’un. Mais c’était sans compter sur le courage et la fermeté de ces commerçants qui ont refusé de donner aux malfaiteurs le fruit de leur labeur.

Un braqueur a menacé le fils du coupleEt alors que les enfants du couple se trouvaient également dans le magasin au moment de l’agression, l’un des braqueurs n’a pas hésité à pointer son couteau sur le fils âgé de 12 ans. Là encore, les commerçants n'ont pas plié. Des échanges de coups ont ensuite éclaté entre les parents et les malfaiteurs. "J'ai chargé le porteur du couteau avec mon balai", a raconté la vendeuse, âgée de 46 ans. "Il s'est ensuite tourné vers mon mari et l'a blessé", a-t-elle ajouté. Dans l’action, les braqueurs ont abandonné la partie et décidé de prendre la fuite. Ils sont depuis activement recherchés.

Publicité
Le gérant a reçu deux coups de couteauBlessé à la main gauche et à la base de l’index de la main droite après avoir été touché par le couteau de cuisine de braqueurs, le gérant âgé de 39 ans a, quant à lui, dû être hospitalisé. De son côté, la vendeuse souffre d’un gros hématome au bras.

La semaine dernière, deux braqueurs se sont attaqués sans le savoir à deux stagiaires du GIGN à Estampes (Essonne). Tous les deux ont ensuite été interpellés.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :