Des malfaiteurs ont pris en otage une famille à Roubaix (Nord) durant environ deux heures mardi soir. Après un assaut du Raid, plusieurs braqueurs sont toujours en fuite.

Une famille a été prise en otage dans la soirée de mardi à Roubaix (Nord). Le Raid a été forcé d’intervenir afin de libérer une mère et ses deux enfants, une fillette et un bébé de 11 mois. Ces derniers sont désormais sains et saufs. Durant l’assaut, un des preneurs d’otages a été tué, un autre interpellé, tandis que plusieurs malfaiteurs ont réussi à prendre la fuite et sont toujours recherchés. "C’est une opération de grand banditisme" qui n’a rien à voir avec le terrorisme, a précisé à l'AFP Frédéric Fèvre, le procureur de la République de Lille, après l’assaut.

D’après les premiers éléments de l’enquête, les hommes auraient pris en otage le directeur d’une agence bancaire. Le but : lui faire ouvrir un coffre-fort. Mais alors que la BAC intervenait sur place, un des malfaiteurs a ouvert le feu avec sa kalachnikov. Les escrocs sont donc allés se réfugier chez le banquier dont le domicile se trouve à quelques pas de son lieu de travail. Durant le trajet, ce dernier a réussi à s’échapper mais les braqueurs se sont retranchés chez lui.

L'homme interpellé a été placé en garde à vue

Publicité
Les malfaiteurs ont ensuite pris en otage la famille du directeur d'agence durant deux heures avant que le Raid ne lance l’assaut. "Un malfaiteur a été retrouvé dissimulé à proximité de la maison, il s’était débarrassé d’une arme de poing", a déclaré le procureur. L’homme interpellé a été placé en garde à vue. Une kalachnikov a également été retrouvée dans la maison.

En vidéo sur le même thème - Roubaix : fin de la prise d'otage

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité