Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur Roselyne Bachelot, l’ancienne ministre qui va prochainement avoir sa propre émission de radio sur RMC, en lieu et place de Brigitte Lahaie. 

Suite à l'arrêt du talk-show "Le Grand 8" sur D8, Roselyne Bachelot va animer sa propre émission de radio. A partir du 22 août, l'ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy animera en effet une émission sur RMC de 15 à 16 heures, en lieu et place de Brigitte Lahaie et sa mythique émission "Lahaie, l'amour et vous". L’occasion de découvrir ou redécouvrir cinq anecdotes sur elle.

A lire aussi - Que devient Brigitte Lahaie, la "scandaleuse" icône de films X ? 

1/ Elle a travaillé avec son fils

Roselyne Bachelot a un fils, Pierre. Agé de 46 ans, il a été son assistant parlementaire pendant dix ans (1992 à 2002), puis son conseiller parlementaire lors qu’elle était ministre de l’Ecologie de 2002 à 2004. Le quadragénaire a conservé ce poste lorsque sa mère a été nommée ministre en 2007. Il a ensuite été choisi pour être chargé de mission auprès de la direction général de l’INPES.

2/ Son "home sweet home" parisien

En 2013, Roselyne Bachelot a accepté de dévoiler un peu de son chez soi à Côté Maison. "Parce que ma vie est exposée, quand je pousse ma porte, j'aspire à un cocon. Mon appartement est une caverne d'intimité : du mobilier de famille, très peu de bibelots et quelques jolis tableaux, avait-elle expliqué au magazine. (…) La couleur taupe domine partout, avec des nuances selon les matériaux et les pièces". L’ancienne ministre s’était également confiée sur son quotidien : "Je suis très vieille France. Je n'imagine pas un instant une cuisine ouverte à l'américaine (…) J'y prends mon petit-déjeuner et un déjeuner rapide mais je suis formelle : quand je suis seule, même pour manger une pomme, je dresse un joli set dans la salle à manger !".

3/ Son frère, un édile RBM

Roselyne Bachelot a un frère, Jean-Yves Narquin, avec qui elle entretient des relations quelque peu compliquées. En cause : l’engagement politique de ce dernier qui a été élu maire de Villedieu-le-Château (Loir-et-Cher) sous les couleurs du Rassemblement Bleu Marine. Une étiquette qui déplairait fortement à l’ancienne ministre sous Nicolas Sarkozy. "Aujourd'hui, j'ai des relations assez épisodiques avec ma sœur, a raconté son frère à la revue Charles en juin dernier. On ne s'est pas vu depuis six mois et encore... c'était à l'occasion d'un événement familial (…) Je sais qu’elle désapprouve totalement ce que je fais".

4/ La polémique autour de son salaire

En 2012, peu de temps après qu’elle a rejoint l’équipe de Laurence Ferrari dans Le Grand 8, Roselyne Bachelot a été attaquée sur son salaire. Sur le plateau de Media Le Mag, l’ancienne ministre avait accepté d’en parler mais de manière laconique. Elle avait ainsi confié gagner plus en étant chroniqueuse que lorsqu’elle était membre du gouvernement (11 000 euros) sans toutefois préciser le montant exacte de son salaire. A Thomas Hughes qui lui demandait si la somme approchait les 20 000 euros, elle s’en était ensuite sortie en l’interrogeant à son tour sur son salaire.

5/ Son anecdote coquine sur Jacques Chirac

Publicité
Sur le plateau de Canal+ en mai dernier, Roselyne Bachelot a révélé quelle était sa citation préférée de Jacques Chirac. Jamais à court d’une blague grivoise, l’ancienne ministre a ainsi raconté ce que l’ex-chef de l’Etat lui aurait confié lors d’un voyage : "Il me disait toujours : ‘Tu sais, quand tu es en déplacement, il ne faut jamais perdre une occasion de bouffer, de pisser, de baiser’. Ensuite il allait aux toilettes et il me disait : ‘Y’en a plus que deux à faire !’".

En vidéo - Roselyne Bachelot accuse Rafael Nadal de dopage en direct

Publicité