L’autobiographie d’une célèbre chanteuse française des années 1970 révèle que Julie Gayet a été le "premier amour" de son fils. Leur idylle serait née dans Paris et aurait duré plusieurs années. 

Révélations sur le passé amoureux de Julie Gayet. Le 6 avril prochain, une nouvelle autobiographie d’Annie Gautrat, alias Stone de Stone et Charden, sortira. Intitulé Complètement Stone, cet ouvrage révèle des pans méconnus de la vie de la chanteuse des années 1970. Ainsi, grâce aux extraits repérés par Gala qui a pu le consulter, apprend-on qu’Annie Gautrat a pendant un temps été la belle-mère de Julie Gayet.

A lire aussi – Julie Gayet : les hommes de sa vie

"Baptiste et Julie ne se quittaient pas"

Son fils Baptiste est en effet tombé amoureux de l’actrice lorsqu’il était jeune adulte. "Il a succombé pour Julie, une jolie blonde du VIIIe arrondissement et qui va rester un flirt pendant des années, écrit la chanteuse. Ce premier amour était très touchant. Baptiste et Julie ne se quittaient pas". Et celle-ci de poursuivre : "Devenus adultes, ils sont restés amis. Je me souviens être allée en famille voir Julie sur une scène de théâtre. Quand ensuite elle a joué au cinéma, elle n’a pas changé pour autant, toujours aussi charmante".

Publicité
Et si Annie Gautrat n’a rien perdu de la carrière de Julie Gayet, elle et son fils ont également suivi de près ses affaires de cœur médiatisées. Celle qui se faisait autrefois appeler Stone raconte ainsi qu’au moment des révélations de Closer sur la liaison de l’actrice avec le président François Hollande, Baptiste n’a pas hésité à l’appeler pour savoir ce qu’il en était vraiment. "Il ne se sont jamais perdus de vue", assure sa mère.

En vidéo - Julie Gayet éconduite par François Hollande ?