Une jeune femme de 20 ans va porter plainte contre la gendarmerie après avoir été réveillée de manière brutale par les forces de l'ordre. Les gendarmes se sont introduits par erreur chez elle, lundi matin, en pensant interpeller un malfaiteur.

© AFP

Une jeune Lorraine âgée de 20 ans s’est vue réveiller ce lundi matin lors d'une interpellation musclée à son domicile. Les gendarmes ont débarqué chez elle à l'aube avec fraca. Il s’agissait en réalité d’une erreur, l’interpellation devait avoir lieu chez son voisin, un trafiquant de drogue. Elle va porter plainte contre la gendarmerie pour préjudice moral.

Des gendarmes "armés jusqu'aux dents"

Les faits se sont déroulés lundi matin à Neuves-Maisons, près de Nancy. Gwladis L., la jeune femme s'est dite "terrorisée" par ce réveil et raconte : "une quinzaine de gendarmes en cagoule, armés jusqu'aux dents, ont débarqué dans ma chambre, lundi à 7h50. Ils n'ont pas été tendres, ils ont fait un trou dans une cloison en ouvrant une porte". "Une fois qu'ils se sont rendus compte de leur méprise, ils sont repartis aussi vite qu'ils étaient arrivés, sans qu'aucun ne s'excuse" ajoute-t-elle.

Une plainte pour préjudice moral

La jeune Gwladis a décidé de porter plainte contre la gendarmerie pour préjudice moral. Elle réclame des dommages et intérêts. "C'était comme à la télé. Je ne sais pas si ce genre d'erreur arrive souvent, mais je me dis que si ça avait été une personne âgée, peut-être elle serait morte de peur" argumente la jeune fille de 20 ans.

Publicité
Les gendarmes, quant à eux, auraient proposé, au jeune couple de Neuves-Maisons, de rembourser les dégâts après leur erreur. Ils sont intervenus ce matin-là afin de démanteler un réseau de trafiquants de drogue dans la région.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :