Deux mois après le décès de Johnny Hallyday, la famille est plus que jamais déchirée. Et pour cause, le rockeur avait décidé de léguer la totalité de ses biens et de sa fortune à son épouse Laeticia Hallyday. Retour sur les conflits au sein du clan Hallyday.

Le testament de Johnny Hallyday contesté sème la discorde

Laura Smet et son frère aîné David Hallyday ont annoncé ce lundi leur volonté de contester en justice le testament de leur père, Johnny Hallyday. Ce document déshérite les deux enfants aînés du regretté chanteur au profit de leur belle-mère Laeticia Hallyday, qui se verrait léguer "l’ensemble de son patrimoine et l’ensemble de ses droits d’artiste."

Si selon le droit français, il est impossible de déshériter ses enfants en vertu du principe de "réserve héréditaire", aux Etats-Unis, c’est tout à fait légal. Il est parfaitement autorisé par la loi américaine de léguer la totalité de ses biens à la personne de son choix. C’est le cas de Johnny Hallyday, qui a opté pour la loi outre-atlantique pour rédiger son testament olographe.

Ce document a signé l’arrêt de mort de l’entente apparente du clan Hallyday, et a laissé place à la rancœur et des années de bataille en justice.

Publicité

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité