Quelques jours après la découverte du corps d’un requin féroce sur une plage du Morbihan, les scientifiques de la station de biologie marine de Concarneau ont réalisé une autopsie qui éclaire sur les circonstances de cet échouage.

©Capture d'Ecran / www.asso-apecs.org

La découverte d’un requin féroce échoué sur une plage de Pénestin (Morbihan) a suscité nombre de questions en ce début de semaine. Comment un animal préférant d’ordinaire les eaux chaudes et profondes a-t-il pu se retrouver échoué sur le littoral breton ? Qu’est ce qui a causé sa mort ? Si la première question n’a pas encore trouvé de réponse, les scientifiques de la station de biologie marine de Concarneau ont toutefois avancé des éléments pour expliquer le décès de cet animal impressionnant.

Le requin était en bonne santéSelon les informations de Ouest-France, la dissection du requin leur aurait, dans un premier temps, permis d’établir que l’animal était en bonne santé et qu’il n’est donc pas mort à cause d’une maladie. Et alors que le quotidien souligne que la bête ne portait pas "de marques de capture dues à la palangre et au chalut", les scientifiques soupçonnent fortement qu’elle ait été prise dans les filets d’un bateau, sans doute une senne danoise, et ensuite relâchée. Une hypothèse appuyée par les témoignages selon lesquels le requin aurait été vu nageant  près du bord de plage.

Publicité
Découvert samedi, le corps du requin mesure 3,24 mètres de long et pèse 220 kilogrammes. Malgré son nom (féroce) et son impressionnante mâchoire, cette espèce de requin est inoffensive pour l’homme.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité