Dans nos sociétés individualistes, on oublie souvent qu’il est possible de partager des moments agréables avec ses voisins. Repas, réunions, vides-greniers... mais attention à ne pas en faire trop. 

Quelle relation adopter avec ses voisins ? C’est une question que l’on se pose tous au moment d’emménager. "Chaque année, 8 millions de voisins se réunissent tous les derniers vendredi de mai", rapporte à Planet.fr l’association Voisins-Solidaires. Le voisinage est une partie de la vie sociale souvent oubliée et pourtant utile, voire agréable. 

La fête des voisins est une initiative qui a été mise en place contre l’isolement social. Cette réunion est née grâce à l’initiative d’Atanase Périfan qui avait trouvé une personne décédée près de chez lui. Il a donc créé une occasion de rapprocher les voisins entre eux.

Contribuer à une vie de proximité

L’association Voisins solidaires a voulu soutenir cette forme d’engagement en organisant de nombreux évènements pour engager les quartiers à vivre ensemble. Elle propose par exemple ce qu’elle appelle des "kits de temps forts" (affiches, tracts …) sur des thèmes importants dans l’année comme l’été, les grands froids, la canicule… afin de solliciter les voisins pour organiser des évènements entre eux (dîners, gouters etc.). Elle signe aussi des parrainages avec les mairies pour donner les moyens aux communes d’organiser une vie de quartiers à travers diverses animations.  

"L’association compte 220 000 voisins, ce qui montre que beaucoup de personnes sont en recherche d’une vie de proximité", déclare la porte-parole de l’association. "Parmi les associés, il y a ceux qui veulent contribuer à la vie au sein de leur quartier en organisant des soirées, vide-dressings, concerts... et il y a ceux qui demandent à être aidés et qui font appel à leur voisinage", a-t-elle ajouté.

A lire aussi : Conflit avec un voisin : comment régler le problème

"Dépasser le mythe du bonjour, bonsoir"

Etre bien chez soi, c’est aussi se sentir bien avec son voisinage, être à l’aise. "Bien s’entendre avec ses voisins c’est utile mais cela participe aussi au bien-être chez soi, assure l’association. C’est important de savoir dépasser le mythe du 'bonjour, bonsoir' qui est insuffisant".

Sans parler d’être ami avec son voisin, de plus en plus de personnes cherchent à dépasser le stade de cordialité et créent une véritable relation avec les personnes de leur quartier.

Mais attention à ne pas en faire trop

Néanmoins, certains foyers préfèrent rester plus discrets et tiennent à préserver leur intimité. "Il est important de ne pas être trop intrusif et toujours être dans le respect de la pudeur de chacun", ajoute la porte-parole de l’association.

Publicité
Il faut avant tout savoir s’adapter à l’environnement dans lequel on évolue, s’adapter aux personnes qui nous entourent. "On n’agit pas de la même façon selon si on se trouve dans un immeuble avec des jeunes qui organisent des repas entre voisins et si on vit dans un immeuble plus résidentiel", explique la responsable.

L’important n’est donc pas de savoir si l’on doit être ami ou pas, mais juste de créer un lien qui nous ressemble.

En vidéo sur le même thème : Les voisins "vigilants" deviennent "bienveillants"