France Info révèle que le directeur de plusieurs restaurants Quick de Reims, dont un halal, a fait circuler des mails à caractère raciste.

Propos haineux. Le gérant des restaurants Quick de Reims a reconnu lundi sur France Info avoir fait circuler un mail à caractère raciste en mars dernier. Dans ce courriel intitulé "Niktamère" et précédé de la mention "attention, politiquement incorrect", l'on pouvait en effet lire qu'un jeune issu de l'immigration arabe est semblable à "un animal en voie de disparition dans son pays d'origine, le Maghreb (…) là-bas, il meurt de faim car trop paresseux".

L'enseigne "condamne" ses proposS'il a reconnu au micro de France Bleu Champagne avoir transféré ce mail virulent à plusieurs de ses amis et collaborateurs car cela "l'a fait sourire" , le directeur des fast-food a cependant nié en être l'auteur. De son côté, le groupe Quick a aussitôt publié un communiqué dans lequel il assure "condamner avec la plus grande fermeté les propos contenus dans le mail". Et d'ajouter que : "des mesures seront prise à l'encontre de cet exploitant qui, par son comportement, porte préjudice à l'intégrité de l'enseigne, des 493 restaurants, de son réseau et de ses 19.000 collaborateurs".

Publicité
Et alors que le mail a, par erreur, été envoyé à une adresse accessible par des membres du personnel encadrant de l'un des restaurants, une mère de famille musulmane qui travaille depuis près de 18 ans chez Quick a annoncé son intention de porter l'affaire aux Prud'hommes.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité