Interrogés par référendum pour savoir s'ils voulaient mettre en application une loi de réforme des collectivités territoriales initiée en 2010 sous Nicolas Sarkozy, les Alsaciens ont répondu majoritairement non. Le Haut-Rhin et le Bas-Rhin resteront donc deux entités distinctes.

Selon les résultats partiels du référendum publiés dimanche soir, plus de la moitié des Alsaciens a rejeté la proposition de fusion des collectivités départementales et régionales. Dans la plus petite région de France, la coupure est nette entre le Haut-Rhin, dont les électeurs se sont prononcés à plus de 55% pour le non, et le Bas-Rhin, où ils n'étaient que 35%.

L'UMP et le PS pourPrésenté comme un atout pour renforcer le poids de la région et simplifier le mille-feuille administratif, le projet était soutenu par l'UMP, à la tête de la région, et le Parti Socialiste. Les adversaires du « oui » réunissaient, quant à eux, une coalition hétéroclite allant du FN au Front de Gauche, en passant par les souverainistes de "Debout la République" ou encore des syndicats comme FO ou la CGT.

Publicité
Désintérêt pour les questions institutionnellesLes deux grands partis ont dénoncé la prégnance des affaires dans un climat politique national délétère, et le désintérêt des électeurs pour les questions institutionnelles. En effet, le référendum a peu mobilisé en Alsace, où seul un tiers du corps électoral s'était déplacé. Marine Le Pen a salué le peuple qui "s'est levé face à la caste qui voulait lui vendre […] un projet conçu […] au bénéfice de l'Europe anti-nationale des région", rapporte l'AFP . De son côté, Jean-Luc Mélenchon  a qualifié le résultat comme étant "une immense gifle pour les partisans d'une France à plusieurs vitesses, fascinés par le prétendu "modèle allemand"". Rejeté, le projet de fusion est enterré et retourne donc dans les cartons. Le Haut-Rhin et le Bas-Rhin restent pour l’heure deux entités distinctes. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

8 commentaires

Moi qui ne suis pas alsacien,

Portrait de a.raf

Moi qui ne suis pas alsacien, je ne sais rien des propositions soumises à ce référendum, peut être là encore de la poudre aux yeux, une juxtaposition de structures et peut être aucune économie en réalité.

Je doute que les élus de ces deux départements avaient des intentions suicidaires, qu'ils avaient accepté dans ce projet la suppression d'un poste sur deux....

Ceci explique peut être le désintérêt pour ce référendum, imaginez qu'on nous en propose un de ce type et que nous nous rendions compte que cette réunification n'engendrerait aucune économie....

Votez pour ce commentaire: 

la fusion d'après mes sources

Portrait de Marshall F.T.W

F.T.W

la fusion d'après mes sources de la prèfecture , c'est que le bas-rhin a beaucoups trop de dettes !!

est le coût de cette politique , coûte 840.000 euros !! bravo au tocard qui as eu cette idée de débile profond , surtout par les temps qui court !!

aaaah je viens de voir que c'est une idée de l'umps pffff rien d'étonnant alors !!

Votez pour ce commentaire: 

le projet était soutenu par

Portrait de unpapyfrançais

le projet était soutenu par l'UMP, à la tête de la région, et le Parti Socialiste.                                           La preuve que non..! !
 

Votez pour ce commentaire: 

SI LES ALSACIENS ONT

Portrait de pascontent67

 

SI LES ALSACIENS ONT MAJORITAIREMENT DIT NON C'EST QUE LA PROPOSITION ETAIT UN ESPECE DE SALMIGONDI OU LA SEULE CHOSE QUI LEURS IMPORTAIENT ETAIT DE GARDER LES POSTES DE 110 ELUS SUR 122 ACTUELLEMENT SOIT L4ENSEMBLE OU PRESQUE DES ELUS ACTUELS; LA NOUVELLE ASSEMBLEE 60 ELUS ET PAS UN DE PLUS..PAS DE CUMULARD..ET PAS D'ELUS AYANT 70 ANS EN COURS DE MANDAT

QUANT AUX ECONOMIES ELLE SONT OU..?? ILS NOUS PARLENT D'ECONOMIES D'ECHELLE..?? C 'EST QUOI CA...NOUS ONT VEUT UNE BAISSE SUBTENCIELLE DES IMPOTS

LOCAUX ET LE MAINTIENT PENDANT 5 ANS A CE NIVEAU

CE SONT LES HT RHINOIS QUI ONT DIT NON MAIS LES BAS RHINOIS AUSSI PAR LEUR ABSTENTION LE PROBLEME DU HAUT RHIN C'EST D'UNEPART LE MAIRE DE COLMAR QUI EST PRES A N'IMPORTE QUOI POUR EXISTER....ET LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL QUI DIT OUI EN PENSANT NON ET EN NEGOCIANT LE SIEGE DE L'EXECUTIF A COLMAR C'EST A DIRE LE GOUVERNEMENT REGIONAL ET LUI BIEN ENTENDU PRESIDENT

FAUT ENCORE RAJOUTER QUE EN DEHORS DU DOUBLE SIEGE..ILS ONT PREVU DES ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE PLUS DES MINI ASSEMBLEE REGROUPANT  DES COMCOM ET QU'ILS ONT 9000 SALARIES   (OUI  OUI VOUS AVEZ BIEN LU 9000 SALARIES) QU'ILS PENSENT REDUIRE DE 200 PAR AN...???

PUISQUE C'EST AINSI   SUPPRIMONS LE CONSEIL REGIONAL POUR REDUIRE LE MILLE FEUILLE....

 

Votez pour ce commentaire: 

Pour que ce type de projet

Portrait de TAGAR

Pour que ce type de projet soit crédible,il doit s'accompagner d'une baisse des impots locaux pour les electeurs sinon les économies servent à nourrir le train de vie des élus et leurs égos .

Votez pour ce commentaire: 

Cela augure le résultat des

Portrait de copilote85

 Mort aux cons !

 Cela augure le résultat des élections à venir..Abstention et montée des extrêmes...!!!.....c'était prévisible et peut être même souhaitable !!...Le PS est en pleine déroute avec l'amateurisme du  gouvernement, l'UMP n'est plus crédible après le match Copé-Fillon qui relevait du grand guignol !!!...Les alsaciens ont choisi !!..c'est ça la démocratie non??

Votez pour ce commentaire: 

pascontent67 a dit : SI LES

Portrait de a.raf

pascontent67 a dit :

 

SI LES ALSACIENS ONT MAJORITAIREMENT DIT NON C'EST QUE LA PROPOSITION ETAIT UN ESPECE DE SALMIGONDI OU LA SEULE CHOSE QUI LEURS IMPORTAIENT ETAIT DE GARDER LES POSTES DE 110 ELUS SUR 122 ACTUELLEMENT SOIT L4ENSEMBLE OU PRESQUE DES ELUS ACTUELS; LA NOUVELLE ASSEMBLEE 60 ELUS ET PAS UN DE PLUS..PAS DE CUMULARD..ET PAS D'ELUS AYANT 70 ANS EN COURS DE MANDAT

QUANT AUX ECONOMIES ELLE SONT OU..?? ILS NOUS PARLENT D'ECONOMIES D'ECHELLE..?? C 'EST QUOI CA...NOUS ONT VEUT UNE BAISSE SUBTENCIELLE DES IMPOTS

LOCAUX ET LE MAINTIENT PENDANT 5 ANS A CE NIVEAU

CE SONT LES HT RHINOIS QUI ONT DIT NON MAIS LES BAS RHINOIS AUSSI PAR LEUR ABSTENTION LE PROBLEME DU HAUT RHIN C'EST D'UNEPART LE MAIRE DE COLMAR QUI EST PRES A N'IMPORTE QUOI POUR EXISTER....ET LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL QUI DIT OUI EN PENSANT NON ET EN NEGOCIANT LE SIEGE DE L'EXECUTIF A COLMAR C'EST A DIRE LE GOUVERNEMENT REGIONAL ET LUI BIEN ENTENDU PRESIDENT

FAUT ENCORE RAJOUTER QUE EN DEHORS DU DOUBLE SIEGE..ILS ONT PREVU DES ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE PLUS DES MINI ASSEMBLEE REGROUPANT  DES COMCOM ET QU'ILS ONT 9000 SALARIES   (OUI  OUI VOUS AVEZ BIEN LU 9000 SALARIES) QU'ILS PENSENT REDUIRE DE 200 PAR AN...???

PUISQUE C'EST AINSI   SUPPRIMONS LE CONSEIL REGIONAL POUR REDUIRE LE MILLE FEUILLE....

 

Merci pour ces précisions, c'est donc bien ce que je pressentais car je ne pense pas qu'un quelconque citoyen-contribuable français soit opposé à une réforme profonde des structures administratives susceptibles d'entraîner de substantielles économies.

Evidemment, si la réunification proposée était le regroupemetn pur et simple des élus et fonctionnaires, on comprend le désintérêt de ce référendum.

Votez pour ce commentaire: 

Publicité