Les unités d’élite de la police ou de la gendarmerie ont été mobilisées suite aux attentats survenus à Paris et dans l'assaut à Saint-Denis. Voici la différence entre les trois grandes brigades.

©AFP

RAID (Recherche, assistance, intervention, dissuasion)

Date de création

1985.

 Devise 

Servir sans faillir.

Missions

Le RAID intervient en situation d'urgence afin de lutter contre le grand banditisme, la criminalité organisée et le terrorisme. Il peut donc être amené à résoudre des crises liées aux prises d'otages, retranchements de forcenés, détournements d'avion ou autres véhicules de transport. Son action est privilégiée aux autres brigades lors d’interventions dans les zones urbaines et dans les gares.

Effectif et budget

Selon France Info, environ 200 policiers constituent cette brigade d’élite. Elle est elle-même divisée en plusieurs groupes d'intervention. Son budget annuel était d'un peu plus de deux millions d'euros en 2009 d'après le site de l'Assemblée nationale.

Recrutement

Pour intégrer cette brigade d’élite, il faut avoir au minimum 5 ans d'ancienneté dans la police nationale et moins de 35 ans. Les futurs membres du RAID devront également passer des tests d’aptitudes physiques, médicaux et psychotechniques de très haut niveau.

Gouvernance

Jean-Michel Fauvergue dirige le RAID depuis 2013.

Faits notables

Publicité
Assaut contre des terroristes au Bataclan de Paris et à Saint-Denis (Novembre 2015), assaut contre Mohamed Merah (2012), arrestation d'Yvan Colonna (2003), démantèlement du gang de Roubaix (1996), prise d'otages de la maternelle de Neuilly (1993), arrestation des chefs d'Action directe (1987),…
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité