En plus de l'onéreuse rénovation de son bureau, Mathieu Gallet, le PDG de Radio France, a également reçu une voiture neuve à son arrivée.

Décidément, la direction de Radio France n'en finit plus de faire polémique. Après la très chère rénovation du bureau de Mathieu Gallet révélée ce mercredi par Le Canard Enchaîné, c'est au tour de sa nouvelle voiture de faire l'objet de controverses. En effet, selon les informations de Libération, le patron du groupe public aurait exigé le remplacement des sièges de la voiture de fonction de son prédécesseur. Un souhait trop coûteux auquel la direction aurait remédié en offrant une Peugeot 508 neuve à Mathieu Gallet. Un caprice qui vient accentuer la colère des syndicalistes. 

Le caprice des sièges

Nommé à la tête de Radio France en février 2014, Mathieu Gallet aurait demandé de faire changer les sièges en cuir beige de la voiture de fonction réservée au patron. Seulement, l'opération coûtant trop chère, il a finalement été décidé de lui offrir une Peugeot 508 neuve. La Citröen C6 de 2010 qu'utilisait Jean-Luc Hees, son prédécesseur, et qui affichait 125 000 kilomètres au compteur sera "revendue très prochainement", a précisé le service de communication joint par Libération. L'hebdomadaire précise que le nouveau PDG est arrivé avec le chauffeur qui le transportait quand il était à l'INA, alors que trois chauffeurs étaient destinés à la présidence de Radio France. La direction de l'entreprise a confirmé ces informations, à l'exception de l'histoire des sièges.

Des révélations qui tombent mal

Les détails des dépenses de la direction ne pouvaient pas tomber plus mal. En effet, le groupe public est sous la menace d'un trou budgétaire de 50 millions d'euros d'ici 2017 et est appelé à entrer dans une politique d'austérité. Avec une rénovation de bureau à près de 105 000 euros ainsi que ce changement de voiture, le paradoxe semble réel. D'ailleurs, après l'appel de cinq syndicats, une grève illimitée a été entamée ce jeudi par les salariés de Radio France. Interrogée sur place par Libération, une assistante d'édition a affirmé que "les 100 000 euros de rénovation du bureau, c'est le budget annuel de reportage de l'ensemble de France Culture", avant de lancer : "les gens sont exaspérés et veulent que (Mathieu Gaillet) s'en aille".

Publicité
Suite aux révélations du Canard Enchaîné, le gouvernement a réagi. Les ministères de la Culture et des Finances ont demandé une enquête, rapporte Le Monde. Dans le cadre de celle-ci, les dépenses de la présidence, de la direction générale et du comité directeur de Radio France, seront vérifiées.

Vidéo sur le même thème - Rénovation du bureau du président de Radio France : la note salée dure à avaler pour les internautes 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité