Le buste de Marianne exposé dans la maire de Quimper (Finistère) a été retiré. Inspirée d’une strip-teaseuse, l’œuvre aurait été jugée trop audacieuse… Plus de détails.

Des seins (très) généreux, une taille (très) fine et un bonnet phrygien. L’œuvre de Yannick Cohonner, un artiste plasticien de Quimper, n’a pas convaincu l’ensemble des habitants de cette commune du Finistère. Exposé dans le cadre d’une installation temporaire dans le hall de la mairie, ce buste de Marianne a en effet été jugé "trop sexy", rapporte Le Télégramme.Bien loin des représentations habituelles de Marianne, celui-ci était inspiré de Cindy Lee, "strip-teaseuse et ancienne candidate du Parti du plaisir aux dernières élections présidentielles", précise par ailleurs Ouest France.

Un cas similaire en 2011 près de Lille"La création est aussi faite pour titiller", a de son côté commenté Bernard Keraudren, le directeur de cabinet du maire de Quimper dans les colonnes du Télégramme. Et celui-ci de souligner qu’ "il y a eu quelques réclamations, mais rien de très virulent". Malgré tout, le buste a été retiré plus tôt que prévu, a noté un correspondant de RTL.

Publicité
Ce n’est pas la première fois qu’un buste de Marianne crée la polémique. En 2011, Neuville-en-Ferrain, une commune près de Lille avait elle aussi décidé de remiser une œuvre au placard à cause d’une poitrine trop volumineuse. Le buste avait ensuite été remplacé par un autre, plus classique, et cette fois-ci inspiré par le mannequin Laetitia Casta.

 

 

Vidéo sur le même thème - Le nouveau timbre Marianne inspiré d'une Femen

Publicité
Publicité