Ce mardi matin, un homme, soupçonné d’avoir enlevé Berenyss, a été placé en garde à vue. Le suspect faisait déjà l’objet d’une plainte pour agressions sexuelles.

Un individu a été arrêté ce mardi matin, dans le cadre de l’enlèvement de Berenyss. La fillette de sept ans avait été enlevée jeudi dernier avant d’être retrouvée saine et sauve peu de temps après grâce à la mise en place du dispositif "Alerte enlèvement".

Lire aussi -Enlevée puis relâchée : la folle histoire de Berenyss, 7 ans

Yves Le Clair, le procureur de Briey en Meurthe-et-Moselle, a donné une conférence de presse ce mardi matin durant laquelle il a donné des précisions au sujet de l’arrestation du suspect. L’individu est un agriculteur âgé de 48 ans. Il a été interpellé à son domicile à Montzéville dans la Meuse, près de Verdun. Ce père de famille séparé était déjà connu pour des antécédents de violences avec armes dont une infraction à la législation de la chasse. Le GIGN a donc procédé à son arrestation, comme le rapporte Le Monde.

Le suspect confondu grâce à son ADN

C’est l’ADN retrouvé sur les vêtements de la petite Bérényss et un paquet de bonbons qui a permis son interpellation. Il correspond à celui prélevé sur le suspect "à l’occasion d’une très récente plainte en cours d’enquête pour des faits d’agression sexuelle sur des membres de sa famille", a indiqué le procureur. Il avait été mis en cause par ses deux nièces.

Publicité
Si la petite fille a déclaré aux enquêteurs n’avoir "pas été victime de violences, ni physiques, ni sexuelles", l’ADN du suspect a été toutefois retrouvé sur ses vêtements et sous-vêtements. Le procureur a demandé l’ouverture d’une information judiciaire pour séquestration avec libération et agression sexuelle sur mineure. Le suspect serait "en situation de déni complet", selon Yves Le Clair, ajoutant que "l’intéressé collabore relativement peu avec les enquêteurs". Les perquisitions menées à son domicile permettront probablement d'en savoir plus.

Vidéo sur le même thème : Enlèvement de Berenyss : retour sur huit heures d'investigations 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité