Son intervention jeudi soir dans "L'émission politique" sur "France 2" n'est pas passée inaperçue. Mais qui est Charline Vanhoenacker ?

Si Nicolas Sarkozy ne connaissait pas encore Charline Vanhoenacker, c'est désormais chose faite... Sur le plateau de 'L'émission politique", jeudi soir sur France 2, l'ancien président a été interrogé par de nombreux journalistes sur son programme présidentiel.

A lire aussi - Nicolas Sarkozy a-t-il été convaincant sur le plateau de David Pujadas et Léa Salamé ?

Mais la chaîne avait gardé le "meilleur" pour la fin, avec la chronique de l'humoriste belge qui a visiblement agacé (intérieurement) Nicolas Sarkozy. "Vous avez dit : 'Je ne suis pas binaire'. Est-ce que ça veut dire qu'on ne peut plus vous joindre sur le numéro de Paul Bismuth ?", a-t-elle notamment déclaré à l'adresse de l'ancien chef de l'Etat, en référence à "l'affaire Paul Bismuth" où est cité le nom de Nicolas Sarkozy.

C'est en 2012 que la journaliste se fait remarquer

Un ton corrosif et irrévérencieux qui va sans doute faire connaître Charline Vanhoenacker du grand public. Pourtant, la journaliste née en 1977 en Belgique, n'est pas inconnue des auditeurs de France Inter. La Belge tient une chronique humoristique sur l'actualité dans l'émission 7/9 de Patrick Cohen. Parallèlement, elle produit et anime Si tu écoutes, j'annule tout entre 17 et 18 heures sur France Inter.

Publicité
La journaliste Charline Vanhoenacker a été formée à l'Ecole supérieure de journalisme de Paris (ESJ) avant de passer par le quotidien belge Le Soir. Elle est entrée ensuite à la Radio-télévision belge de la Communauté française (RTBF) où elle officiait en tant que correspondante de la RTBF à Paris. En 2012, elle a suivi la campagne pour l'élection présidentielle, livrant un regard décalé sur la manière dont les médias français couvraient cette campagne dans un papier Le Hollande Tour. C'est à cette époque que la journaliste se faire remarquer, intégrant la même année la rédaction de France Inter.

Vidéo sur le même thème : "Le Manneken vous pisse à la raie" (Charline Vanhoenacker)

 

Publicité