Plusieurs milliers de policiers ont manifesté mercredi à Paris, pourtant la profession n'a pas le droit de grève... Découvrez quels métiers sont soumis à conditions pour manifester.

© Capture RT

Les policiers

Depuis le début de la semaine, des centaines de policiers organisent des manifestations interdites à Paris, Nancy, Marseille ou encore Toulouse. Partout, ils expriment leur mécontentement vis-à-vis de leurs conditions de travail. A Paris, place de la République, ils ont entonné la Marseillaise et certains ont crié "Cazeneuve démission". A l'origine de cette grogne, l'attaque au coktail Molotov d'un véhicule de police à Viry-Châtillon (Evry), où un de leur collègue a été grièvement blessé.

Publicité
Il s'agit pourtant d'une manifestation illégale. En effet, l'article L411-4 du Code de la sécurité intérieure indique que "les fonctionnaires actifs de la police nationale ne disposent pas du droit de grève." Et ce, en vertu de "la sûreté de l'Etat". Le patron de la police a d'ailleurs adressé un ferme rappel à l'ordre à ses troupes mardi avant de repartir en voiture dans la soirée... sous les huées des policiers.