Un livre d’un scientifique de l’université de Bristol, en Angleterre, lève le voile sur ce qui se passe dans le cerveau des chats lorsqu’ils entrent en interaction avec des êtres humains.

John Bradshaw est zoobiologiste à l’université de Bristol, en Angleterre. Il a consacré ses talents scientifiques à l’étude des animaux domestiques. L’un de ses ouvrages, Cat Sense, décrit notamment la façon dont les chats nous perçoivent. Si vous pensiez avoir un statut privilégié aux yeux de votre matou, détrompez-vous.

Cité par Slate, John Bradshaw explique que la population féline n’a été domestiquée que par loisir. Elle ne possède donc pas de "rôle déterminant dans notre quotidien", comme les chiens autrefois. Ce qui explique pourquoi ces derniers, dressés pour aider les hommes, sont aux petits soins avec leurs propriétaires, alors que les chats traînent d’un air compassé leur ennui de pacha dans votre salon.

À lire aussi – EN IMAGES Découvrez Thor, le plus beau chat du web !

Publicité

Un meuble pas très malin

On savait déjà, comme l’explique le site Affinity, que lorsqu’un chat vous accueille en se frottant langoureusement contre votre jambe, ce n’est pas par affection. Il marque plutôt son territoire. En fait, il vous traite comme un meuble.

Pire, nous dit l’auteur de Cat Sense ! Pour le félin, tous les humains correspondent à un même personnage, comme le résume le site Cnet : "un chat un peu gros, débile", qui a pour tout mérite d’être "non-hostile".

Vidéo sur le même thème – Le chat le plus concentré du monde

Publicité