C’est une tradition : le 1er janvier rime avec vœux de bonne année. Certains envoient une carte, d’autres préfèrent twitter. Et il ne fait pas bon dans ce cas-là avoir les doigts qui fourchent. Frédéric Lefebvre et Valérie Trierweiler en ont fait les frais…

© AFP

 

C’est un incontournable du 1er janvier. Adresser ses vœux de bonne année fait partie des rituels du Nouvel an, et chacun y va de son petit message. Entre la traditionnelle carte de vœux et les plus instantanés messages postés sur les réseaux sociaux, certains n’ont pas hésité longtemps. L’UMP Frédéric Lefebvre a ainsi twitté ses bons vœux, de même que Valérie Trierweiler ou encore François Lamy. Des messages qui ne sont pas passés inaperçus auprès des internautes.

« Que le bonheur et la réussite vous sourisse en cette année d’élections »« Je vous souhaite une excellente année 2014. Que le bonheur et la réussite vous sourisse en cette année d’élections » a ainsi posté Frédéric Lefebvre sur le réseau social. Un message qui a rapidement été retiré mais que ses followers ont eu le temps d’immortaliser avec sa faute de conjugaison. De son côté, le député affirme ne pas être à l’origine de ce tweet et avance un piratage de son compte Twitter.

Publicité
« Pardon pour la faute »D’autres ont aussi eu les doigts qui fourchent au moment d’envoyer leurs vœux, mais ont tout de suite corrigé leurs fautes. C’est le cas de Valérie Trierweiler. « Que 2014 voit la lutte contre l'enfance maltraitée désignée comme #grandecausenationale. 2 enfants meurent par jour » avait ainsi twitté la compagne de François Hollande avant de rectifier. « Pardon pour la faute. Que 2014 voie la lutte contre l’enfance maltraitée désignée #grandecausenationale. 2 enfants meurent par jour en France ». François Lamy était lui aussi visiblement fâché avec la conjugaison ce mercredi. « En 2014 continuer à œuvrer pour que nos quartiers populaires soit des quartiers à part entière de notre République ». Des boulettes que certains auront sans doute déjà mises de côté en vue du bêtisier 2014.

A revoir en vidéo : Une dijonaise à François Hollande :"Ne vous mariez pas, on l'aime pas !" sur Valérie Trierweiler

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité