En 2006, le mannequin lingerie avait fait scandale en affirmant être la maîtresse de nombreux sportifs célèbres. Depuis, entre condamnations judiciaires et showbusiness, la jeune femme continue sa quête de notoriété.

Son nom ne vous dit peut-être (plus) rien, mais Alexandra Paressant a été au coeur d'un énorme scandale dans le monde du sport, il y a presque dix ans. Nous sommes alors en 2007 et la jeune femme, née en 1979, simple mannequin lingerie, veut accéder à la notoriété. 

Pour cela, Alexandra Paressant invente de multiples relations extra-conjugales avec des sportifs connus (le basketteur Tony Parker, les footballeurs Ronaldinho et Thierry Henry), monnayant à la presse people ses aventures, accompagnées de prétendues photos d'elle la présentant comme une top-model. Après un gros "buzz", la supercherie est cependant démasquée. 

Un scandale qui permet toutefois à Alexandra Paressant de se faire un nom. L'affabulatrice surfe sur cette soudaine notoriété pour sortir un livre, Sexe Scandales et Internet en 2009, puis un single, Génération média en 2011. Mais la fausse maîtresse de stars va vite connaître le revers de la médaille, qui la conduira des nuits parisiennes agitées à la case prison.

A lire aussi - Que devient Fred Romano, le dernier amour de Coluche ?

"Si c'était à refaire, je le referais"

Un épisode de sa vie qu'Alexandra Paressant n'entend pas renier. "Si c'était à refaire, je le referais", confie-t-elle à Planet.fr. "Ca m'a permis de me faire de l'argent et de me faire connaître", explique-t-elle avant de passer en revue les mauvais côté de cette célébrité soudaine. "Mon père a beaucoup souffert de cette histoire, de voir que la presse traitait sa fille de mythomane", révèle Alexandra Paressant, qui précise qu'elle n'a jamais cru à ses prétendues histoires avec des sportifs.

Aux problèmes familiaux, est venu s'ajouter un problème de santé : l'anorexie. "Je souffre de cette maladie depuis mes débuts dans le mannequinat, à 17 ans, révèle la trentenaire. Aujourd'hui, ça va mieux, mais des crises reviennent à chaque moment difficile".

"Aujourd'hui, la prison c'est derrière moi"

Comme lorsque les ennuis judiciaires sont arrivés pour elle, en 2014, suite à différents délits, dont détention d'héroïne et cocaïne, et escroquerie. "De mauvaises fréquentations", nous explique Alexandra Paressant, accro au monde de la nuit. Des méfaits qui la conduiront même en détention. "Aujourd'hui, la prison c'est derrière moi", précise celle qui dit avoir reçu l'aide de la Scientologie pour se recontruire.

Publicité
Désormais, l'ancienne fausse maîtresse de célébrités entend se consacrer uniquement à son rêve d'enfant : le cinéma. "J'ai reçu des propositions et j'ai quelques projets en cours également." Et pas des moindres : Alexandra Paressant a bouclé le tournage du film Dalida, qui sortira en janvier 2017, et dans laquelle elle fait une apparition.

Vidéo sur le même thème : Yohan Cabaye au cœur d’un scandale amoureux

Publicité