Le célèbre quotidien britannique, le Daily Mail a tenté une expérience dont les résultats font froid dans le dos : les internautes aiment des propos d’Hitler sans le savoir.

@Capture d'écran/ Daily mail

Comme beaucoup de média, y compris Planet.fr, le déferlement de commentaires xénophobes à l'égard des migrants est devenu "habituel" à chaque article concernant l’immigration. Le célèbre quotidien anglais a donc voulu tenter une expérience en postant des phrases d’Hitler ou de ses affidés en changeant simplement le mot "juif" par le mot "migrant" dans des commentaires sur leur site et le résultat est édiffiant.

Par exemple, pour cette citation de Robert Ley, organisateur du parti nazi : "Cette lutte contre les migrants est sans équivoque. Toute demi-mesure mènera à notre propre destruction. Il n’y a pas d’autre choix que de mener un combat sans pitié contre eux, sous toutes les formes". Un des commentaires les plus appréciés du site avec 193 "J’aime" pour 6 "Je n’aime pas".

Une autre phrase du même auteur : "Si les migrants veulent se battre, ça nous convient très bien. Ca fait longtemps que nous attendons ça. Il n’y a plus de place dans le monde pour les migrants. Ce sera eux ou nous", 55 votes pour 0 contre.

Et pour un extrait de "Mein Kampf" ?

"Si nous ne menons pas cette lutte jusqu’au bout, on pourra jeter un regard sur ce que seront les habitants de l’Angleterre dans 500 ans et on n’en trouvera pas beaucoup à l’image de Dieu", 41 "like" 6 "dislike".

Les huit commentaires "nazis" auront sucité 480 "j’aime" pour 16 "je n’aime pas". Pour le Daily mail, "il semble que le débat sur les migrants ait atteint un point où les discours de haine objective parviennent à passer pour des opinions politiques populaires".

Publicité
Difficile de savoir si les gens cliquaient de manière non réfléchie. En début de semaine, la RTBF (média belge) postait un long message sur Facebook pour demander aux internautes d’aller "vomir (leur) haine d’autres humains ailleurs".

Vidéo sur le même thème : le salut nazi de la future reine d'Angleterre fait un scandale 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité