C'est une situation incroyable révélée aujourd'hui par Le Canard Enchaîné. Dans le cadre d'un vaste chantier de rénovation des TER, la SNCF a commandé des trains trop larges pour quelques 1300 quais.

© AFP

AFP

Cette histoire a tout d’une blague, elle est pourtant bien réelle. Dans le cadre d’une modernisation de sa flotte TER, la SNCF a commandé près de 2.000 nouvelles rames neuves. Sauf que, selon Le Canard Enchaîné, 13.000 quais sont trop étroits pour les accueillir.

Lire aussi : Les écouteurs sur les oreilles, il se fait heurter de plein fouet par un RER

La solution, raboter les quais pour que ces nouveaux trains plus larges puissent passer. Or, ces travaux ont un coût. Si Réseau Ferré de France aurait débloqué en urgence 80 millions d’euros pour l’aménagement des quais sur 300 gares, il en reste tout de même 1000 à raboter. Cette situation est jugée " rocambolesque" et "comiquement dramatique" par le secrétaire d’État aux transports Frédéric Cuvillier qui dénonce l'"ineptie du cloisonnement étanche entre les deux entités du ferroviaire que sont la SNCF et RFF".

Quel sera le montant de la facture ?

Réseau Ferré de France assure que le coût de ces aménagements s'élève à 50 millions d'euros. Reste donc à savoir qui de RFF, des régions ou de la SNCF devra payer la facture. Pour Alain Rousset, président de l'Association des Régions de France, il est hors de question que les régions doivent "verser un seul centime sur cette réparation".

"On ne va pas, quand même, être à la fois pigeon et financeurs" a-t-il ajouté en n'omettant pas d'adresser une petite pique à RFF et à la SNCF. "C'est quand même un peu stupide de commander des trains dont la largeur n'est pas conforme à celle des quais" lâche-t-il.

Comment une telle commande est possible ?

Publicité
En charge de la rénovation des TER français, c'est la SNCF qui a communiqué aux ingénieurs d'Alstom et de Bombardier les dimensions de ces futures rames, plus larges que les actuelles. Selon Le Canard, ces dimensions sont basées sur les données fournies par RFF conformément à la procédure. Mais, les gares construites il y a plusieurs décennies ne correspondent plus aux normes établies par RFF. Construits avant l'instauration de ces normes, les quais de ces gares sont bien plus étroits et ne permettent donc pas en l'état le passage de ces nouveaux TER.

Les régions  Midi-Pyrénées et Rhône-Alpes sont les plus concernées par cette situation.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité