A la suite de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo, certains médias ont diffusé les Unes les plus célèbres du journal satirique. Mais au lieu de "Charia Hebdo", ils ont inséré une caricature faite par un proche de Dieudonné.

C’est ce qui s’appelle une magnifique bourde. A la suite de l’attentat perpétré contre Charlie Hebdo et l’émotion qu’il a suscité, des médias français et étrangers ont publié par mégarde une caricature faite par un dieudonniste.

La Une caustique du numéro "Charia Hebdo", conçue par le dessinateur Charb, a ainsi été supplantée par "Shoah Hebdo". Avec les mêmes codes graphiques que l’hebdomadaire, cette Une aurait pu appartenir à Charlie Hebdo. Mais en réalité, elle a été conçue par Joe le Corbeau.

Dessinateur proche de Dieudonné, il a été mis en examen en janvier 2014 pour avoir placardé une photo d’un homme effectuant une "quenelle" devant l’école juive où Mohamed Merat avait assassiné quatre personnes en 2012.

Pour le plus grand plaisir des dieudonnistes

La diffusion de cette parodie n’a pas échappé à Quenel Plus, la communauté des proches de Dieudonné, qui s’est empressée de répertorier toutes les bourdes médiatiques.

En Allemagne, le quotidien Berliner Zeitung avait reproduit, le 8 janvier, cette Une en couverture de son journal. Une erreur reprise par la Tribune de Genève et le site de Radio Free Europe.

Cette simple erreur est un "hommage unanime et planétaire" pour Quenel Plus qui accuse Charlie Hebdo "d’épargner systématiquement la communauté-qu’on-ne-peut-pas-critiquer", alors que l’hebdomadaire satirique avait déjà visé Israël.

Publicité
En France, "La Nouvelle édition" du 7 janvier de Canal+ a elle aussi fait la confusion. Une mosaïque de Unes parmi lesquelles figurait "Shoah Hebdo" avait été affichée à l’écran. Mardi dernier, le présentateur de l’émission, Ali Baddou, a présenté ses excuses condamnant une "monstrueuse parodie".

A voir sur le même thème : Charlie Hebdo : "Non la presse ne peut pas tenir compte du contexte"

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité