Arrêtée jeudi dernier par un gendarme alors que son véhicule roulait à contresens, Bernadette Chirac, vexée, a finalement terminé son chemin à pied, mais ne se serait pas privée de faire part de son mécontentement au représentant des forces de l’ordre.

© Abaca Press

Selon les informations du Parisien, la voiture conduisant Bernadette Chirac a été arrêtée jeudi dernier alors que celle-ci roulait à contresens dans une rue près de la Place de la Concorde, à Paris. C’est un gendarme en faction devant un bâtiment officiel qui aurait stoppé le véhicule en infraction, réalisant ensuite qui se trouvait à l’intérieur.

Zéro de conduiteBernadette Chirac aurait alors décidé de terminer son chemin à pied, pendant que son chauffeur faisait demi-tour pour se remettre dans le bon sens de la circulation. Mais d’après le quotidien, l’ex-Première dame de France ne se serait pas privée de partager sa pensée et aurait « exprimé son mécontentement à l’égard du militaire ».

Publicité
Un précédent en 2012En juillet 2012 déjà, Bernadette Chirac avait eu quelques petits soucis sur la route qui la ramenait de Corrèze à Paris. Sa voiture avait en effet heurté un chevreuil sur l’autoroute A20. Un incident qui avait beaucoup fait parler.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité