Vendredi 29 septembre, un automobiliste âgé de 74 ans a traversé les Pyrénées-Orientales en roulant à contresens sur l'autoroute A9, sans provoquer d'accident.

Il n'allait pas dans la bonne direction alors il a décidé de faire demi-tour. Tout simplement... Voici, en résumé, ce qui est arrivé à un automobiliste sur l'autoroute A9 vendredi 29 septembre. Âgé de 74 ans, l'homme, qui roulait en direction de l'Espagne, s'est rendu compte qu'il n'allait pas du tout dans la bonne direction. Ni une, ni deux, le voilà de faire demi-tour pour finalement remonter l'autoroute sur la voie de droite (soit la voie la plus rapide pour celles et ceux qui circulent dans le bon sens) en direction du Nord sur une distance de 34 kilomètres.

A lire aussi : Quelles sont les fautes de conduite que vous commettez le plus sur l’autoroute ?

Jamais deux sans trois

Rapidement alerté, Vinci Autoroutes a, fort heureusement, pu prévenir les automobilistes bien en amont grâce aux panneaux à message variable. L'accident a, ainsi, pu être évité. Le fait est que le septuagénaire a, malgré tout, donné du fil à retordre aux gendarmes. Lesquels ont dû s'y prendre à plusieurs reprises avant de parvenir à intercepter le chauffard. Après avoir tenté, en vain, de le freiner dans sa course au niveau de l'aire du village catalan, puis de Perpignan, les gendarmes ont finalement réussi à y mettre fin aux environs de Salses-le-Château.

Panique à bord !

Publicité
Une fois le véhicule immobilisé, l'homme a expliqué aux gendarmes qu'il s'était effectivement rapidement rendu compte de son erreur, mais qu'il avait été pris de panique. De fait, si ses tests d'alcoolémie se sont révélés négatifs, il sera, de toutes façons, poursuivi pour mise en danger de la vie d'autrui. Titulaire du permis depuis les années 60, il encourt un an de prison.

En vidéo - Grave accident sur une autoroute britannique : 8 morts