Le 17 juillet dernier, un TER et un TGV sont entrés en collision à Denguin (Pyrénées-Atlantiques). La SNCF a confirmé samedi soir dans un rapport que des rongeurs étaient à l'origine de l'accident.

Si l'erreur est humaine, cette fois ce sont des rongeurs qui sont à l'origine d'une catastrophe. Le 17 juillet dernier, un violent accident de train à eu lieu à proximité de Pau (Pyrénées-Atlantiques). Un TER avait en effet percuté un TGV suite à un défaut de signalisation. Les services de maintenance de la SNCF ainsi que le conducteur avaient été inquiétés avant d'être officiellement lavés de tous soupçons samedi soir.

Le bilan publié ce weekend par les audits de sécurité de la SNCF a fait état de "traces de rongeurs dans le centre de signalisation" qui expliqueraient pourquoi les gaînes isolantes entourant les fils, rongées par les rats, n'ont pas pu jouer leur rôle. Les câbles dénudés par le grignotage des nuisibles seraient alors entrés en contact par une "conjonction de circonstances techniques exceptionnelles et sans précédent". Ce faux contact aurait ensuite, selon le rapport, provoqué une "réalimentation intempestive" du système. De ce fait, le feu rouge serait bel et bien passé au vert indiquant alors que la voie était libre au conducteur sans que cela ne soit le cas. Ayant redémarré son engin pour atteindre sa vitesse de croisière de 120 km/heure, il a été contraint de freiner peu après. Le conducteur du TER n'a cependant pas pu éviter le choc ayant causé pas moins de quarante blessés dont 4 graves.

A lire aussi :Collision entre un TGV et un TER : une "maintenance défaillante" en cause ?

Publicité
Une plainte a été déposéeSuite à ce défaut d'isolement, la SNCF devrait faire réviser 3000 guérites de cantonnement d'ici au 10 août prochain, a rapporté Le Parisien. Par la suite, cette révision devrait être généralisée à toutes les installations qui sont au nombre de 10 000 sur le territoire.

Douze des 255 personnes présentent à bord des trains ont néanmoins porté plainte suite à l'accident.

Vidéo sur le même thème : Collision TGV/TER : les victimes portent plainte