Deux employés de la Banque de France ont été mis en examen pour vol aggravé et recel de vol aggravé après que la police a découvert à leur domicile des billets de banque usagés destinés à la destruction.

Les perquisitions menées par la police à Vic-le-Comte, dans le Puy-de-Dôme, ont permis de mettre la main sur un joli pactole : pas moins de 1,8 millions d'euros ont été retrouvés au domicile de deux suspects après le vol à la Banque de France cet été de billets de banque usagés, destinés à la destruction. L'affaire remonte à quelques semaines. Une employée du service traçabilité de la Banque de France avait alerté sa hiérarchie après la découverte d'un carton de 8 kilos de billets. Ceux-ci avaient en effet été mis de côté alors qu'ils devaient être envoyés à la broyeuse, avait alors indiqué le quotidien La Montagne.

Un sac contenant 1 300 000 euros retrouvé chez un tiers

L'examen des images de vidéosurveillance avait permis d'établir que quatre cartons de billets usagés, mais parfaitement valides, avaient été détournés. Deux employés avaient alors aussitôt été mis à pied. L'enquête a conduit les policers dans le jardin de l'un d'entre eux, où les forces de l'ordre ont déterré un paquet contenant 500 000 euros. "On a retrouvé un sac contenant 1 300 000 euros chez un tiers, mais il était de bonne foi et a été mis hors de cause" a indiqué le procureur de la République de Clermont-Ferrand. "Les deux suspects auteurs des faits ont été placés en détention provisoire et leurs épouses sous contrôle judiciaire. Ils ont été mis en examen pour vol aggravé et recel de vol aggravé" a-t-til indiqué ce vendredi soir.

Publicité
L'enquête va maintenant tenter de préciser le montant exact du butin dérobé, les policiers n'excluant pas que d'autres cartons de billets puissent avoir été dissimulés par les deux malfaiteurs. La Banque de France de son côté a reconnu "avoir été victime d'une tentative de fraude", mais s'est refusée à tout autre commentaire.