Le Dr Danièle Canarelli doit aujourd’hui répondre de sa responsabilité devant la justice pour le crime commis par l’un de ses patients : schizophrène, ce dernier avait assassiné un octogénaire durant les quelques jours de sortie que sa psychiatre avait autorisés. Elle risque 5 ans de prison.

C’est une première. Un médecin de l’Hôpital Edouard-Toulouse de Marseille est aujourd’hui accusé d’homicide involontaire pour le crime commis par l’un de ses malades. Le 9 mars 2004, Joël Gaillard tue à coups de hache un homme de 83 ans devant son domicile. Hospitalisé depuis 2001 à l’Hôpital Edouard-Toulouse de Marseille, Joël Gaillard, qui souffre de schizophrénie, avait été autorisé par son psychiatre à sortir de l’établissement durant quelques jours.

Pénalement irresponsableLa victime, Germain Trabuc, était le compagnon de la grand-mère de Joël Gaillard, contre lequel ce dernier, qui l’accusait de vouloir détourner l’héritage, avait déjà proféré des menaces. Quelques années auparavant, il avait déjà été déclaré pénalement irresponsable et placé dans un établissement psychiatrique après avoir tenté d’assassiner le maréchal-ferrant du centre équestre où il séjournait. Me Chemla, l’avocat de la famille Trabuc, décrit Joël Gaillard comme « un malade mental qui commet des actes de violence régulièrement, de plus en plus graves, et qui, à chaque fois qu'il est arrêté et déclaré irresponsable, se retrouve dans les mains de cette psychiatre, qui l'autorise à sortir ».

Selon la juge d’instruction, le Dr Canarelli a failli en ce qu’elle n’a jamais posé le bon diagnostique, et n’a jamais clairement établi ni pris toute la mesure de la schizophrénie de son patient. Pour elle, jamais Joël Gaillard n’aurait du être autorisé à sortir. « Le Dr Canarelli ne saurait soutenir aujourd'hui qu'elle a été attentive et diligente », explique-t-elle dans son ordonnance. « Il aurait été conforme à la pratique courante à l'égard des patients estimés dangereux de prendre des mesures élémentaires de sûreté afin de limiter les risques de fuite ».

Publicité
5 ans de prison et 75 000 euros d'amendeEn 2007, le fils de la victime avait porté plainte contre l’hôpital et l’Etat. Seul l’Etat, déclaré « responsable sans faute », avait été condamné à indemniser la famille de la victime qui, elle, souhaitait voir l’hôpital condamné conjointement. C’est chose en appel en 2009. L’avocat des Trabuc avait alors déclaré : « J'espère que le tribunal aura le courage d'aller au bout de la démarche, en disant qu'un psychiatre défaillant peut être responsable des actes d'un malade mental qu'il avait sous sa garde ». C’est aujourd’hui chose faite puisque le Dr Danièle Canarelli, qui suivait JoPel Gaillard de longue date, est mise en cause devant le tribunal correctionnel dans le cadre du suivi médical de son patient. Elle encourt jusqu’à 5 ans de prison et 75 000 euros d’amende.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité