La groupe PS de l'Assemblée souhaite que les clients des prostitués soit bientôt pénalisés . Planet.fr vous propose d'en savoir plus sur le profil de cette clientèle.

© CC / wikimédia commons

Le groupe socialiste de l’Assemblée a déposé lundi 14 octobre un projet de loi visant à sanctionner les clients des prostitués. Les fameux "343 salauds" dont font parti Eric Zemmour, Nicolas Bedos et Frédéric Beigbeder,  y sont opposés et revendiquent leur droit quant au sexe tarifé. Pour leur part, les députés pensent que la meilleure façon d’éradiquer le phénomène est de s’intéresser de près aux clients. Mais qui sont-ils ?

Tout d’abord, selon une enquête sur la sexualité réalisée en 2008, ce sont les hommes âgés de 20 à 34 ans qui ont le plus recours à la prostitution. En France, 3,1% des hommes ont eu recours à la sexualité tarifée sur les cinq dernières années. En 1992, ils étaient 3,3%, un chiffre qui semble donc se stabiliser.

La plupart des jeunes clients ne s’y connaissent pas en sexualité. Du coup, le meilleur moyen pour eux d’apprendre est d’aller voir des professionnelles qui ne les jugeront pas. "Je n'avais pas le droit, à 22, 23 ans, de ramener une copine à la maison, etc. (...) Je me suis dit si un jour que si je voulais savoir comment ça fonctionne, il faut absolument que j'aille voir. ", a expliqué de manière anonyme un client. D’autres n’ont malheureusement pas de vie affective. Ils vont donc voir les prostitués beaucoup plus pour le besoin de discuter avec une femme que de pratiquer le coït.

Des gens mariés et bien insérés socialement

Enormément de clients vont par ailleurs voir les prostitués car leur vie sexuelle se trouve être assez terne. Mais ayant des valeurs morales, ils ne veulent pas tromper leurs femmes avec une autre. Pour eux, aller voir une professionnelle n’est pas considéré comme une infidélité car il n’y a pas de sentiments.

Publicité
La majorité des clients ont cependant une vie sociale assez riche. Sur les 63 clients interrogés dans l’enquête, 35 affirment être cadres, commerçants ou entrepreneurs. Les clients occasionnels, par exemple un groupe de jeune allant voir les prostituées juste pour l’excitation, représentent aussi la majorité de la clientèle. 63,8% des personnes entendues y sont allées dans ce cas précis.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :