Le groupe britannique Procol Harum fera son grand retour sur la scène parisienne le 12 novembre prochain au Trianon. Roland Marzuoli, président de l’association Blue Page Music qui produit le concert, fait le point alors que la formation fête son 50ème anniversaire.

Pourquoi Procol Harum a été absent pendant près de 14 ans ?

Ils n'ont pas été vraiment absents depuis ces 14 ans. C'est l'intervalle qui s'est écoulée entre leur dernier album "The Well's on Fire" (2003) et le nouvel, intitulé "Novum", sorti cette année. Chaque année, ils ont continué à donner des concerts et à partir en tournée à droite à gauche. Le groupe n'a jamais vraiment cessé d'exister même si cela fait 14 ans qu'ils n'ont pas sorti d'album.

Gary Brooker, le chanteur et pianiste du groupe, a simplement dit qu'il n'avait pas, ainsi que le groupe, l'inspiration suffisante pour matérialiser leurs réalisations sous forme d'album. En ce moment, le groupe est dans une espèce de période prolongée de "deuxième jeunesse" en cette année où ils fêtent leur 50e anniversaire. ls ont commencé à enregistrer de nouveaux titres vers la fin de l'année 2016 voire même un peu avant. Ça leur a donné envie de faire de nouvelles choses. Ils ont retrouvé l'inspiration.

Les morceaux sont d'ailleurs très intéressants. C'est aussi l'une des premières fois que les musiciens, autre que Gary Brooker, s'impliquent autant dans la création de leur nouvel album. Cet album est le fruit d'un travail commun. Après plusieurs tournées entre mai et octobre, le concert qui conclut l’année de leur cinquantenaire se fera à Paris, au Trianon.

Pour ses 50 ans, le groupe a-t-il prévu de dévoiler un inédit sur scène ?

Ce n’est pas sûr. Du moins, je ne suis pas au courant pour l'instant (rire). Qui sait, peut-être qu'un ancien membre va venir rejoindre le groupe sur scène, mais ça m'étonnerait. En tout cas, une chose est sûre, c'est qu'ils sont en pleine forme et l'ont été durant tout le long de leur tournée en Europe. Aussi, au niveau des fans et des critiques musicales, tous les retours ont été bons. Tout s'est super bien passé.

Le concert va vraiment donner part à l'aspect historique mais également à l’aspect récent, dans le sens où le groupe, durant le prochain concert, va jouer aussi bien des anciens morceaux que des morceaux de leur nouvel album. Ca va vraiment être super.

En 2018, il y aura quelques concerts supplémentaires. Pour le moment, on ne sait pas s'il va y en avoir en France, mais je sais qu'ils ont beaucoup de demandes en Europe. Il me semble qu'ils vont passer par l'Allemagne mais rien n'est sûr pour le moment.

A lire aussiProcol Harum : le grand retour sur scène du groupe de rock des années 60

Comment va le groupe au niveau de l'entente ?

Au niveau du groupe, tout se passe bien. Gary Brooker est le cofondateur et l'âme du groupe. C'est également le leader, le compositeur, le chanteur, mais aussi et surtout le seul membre original de la bande car il est là depuis le début. Le reste du groupe est présent depuis 10 - 20 ans. Mais même s'il y a un décalage d'ancienneté, tout se passe super bien entre eux. Il y a une excellente entente et une très bonne ambiance.

D'ailleurs, sur Facebook ils postent de nombreux selfies avec le public dans des poses différentes. C'est super amusant et à chaque fois on essaie de deviner la prochaine pose. Je leur ai conseillé, pour le Trianon, de faire un selfie avec un béret et des baguettes de pain. On verra bien leur prochaine selfie. Mais à chaque fois, leur posture est différente et c'est amusant.

Pour ses 50 ans, Procol Harum a-t-il décidé de faire les choses différemments sur scène ?

Publicité
Cette année, la petite nouveauté du concert, par rapport à d'habitude, c'est que le groupe a choisi de prendre un petit groupe anglais appelé "The Severs" pour faire leur première partie. Alors que d'habitude ils n'en font pas. A part ça, il y aura de jolis jeux de lumière et un fond de scène tout aussi bien. Il n'y aura pas, en revanche, une scénographie de folie avec des flammes et autres. Toutefois, le show devrait tout de même durer deux heures, avec un break au milieu histoire que tout le monde se repose.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :