Un ami du footballeur international français Franck Ribéry était entendu mardi par le tribunal correctionnel de Paris dans le cadre du procès Zahia. Kamel Ramdani en a donc profité pour défendre son compère de manière "trash".

Depuis lundi, jour d'ouverture du procès Zahia, les témoignages se succèdent au tribunal correctionnel de Paris. Si Franck Ribéry et Karim Benzema, deux footballeurs internationaux tricolores, sont absents, d'autres prévenus ont été entendus par le juge. Mardi, c'était notamment le tour d'un ami de Franck Ribéry, Kamel Ramdani. D'après Le Parisien, son témoignage était "trash".

"Si je dis pas de connerie"

Kamel Ramdani est à l'origine de l'affaire Zahia. Il a en effet fait la connaissance de la jeune fille dans un bar parisien des Champs-Elysées en 2009. Après avoir passé une nuit ensemble, les deux amants se sont mis en route pour Munich (Allemagne) afin d'assister à la soirée d'anniversaire de Franck Ribéry. Les billets d'avions ont même été financés par le joueur du FC Bayern Munich grâce à de l'argent que ce dernier avait donné à son ami pour acheter des téléphones portables.

Lorsque que le président du tribunal a interrogé Kamel Ramdani sur les parties de sexe collectif qui ont eu lieu outre-Rhin, l'intéressé a répondu : "A aucun moment je n'ai pensé que Zahia était une prostituée. Personne ne savait ce qui allait se passer là-bas. Ca s'est passé comme ça". L'homme qui ponctuait ses interventions par "si je dis pas de connerie" a donc contredit Franck Ribéry qui avait pour sa part admis au juge d'instruction qu'il "savait qu'il y aurait des relations sexuelles". "J'étais pas dans son esprit", s'est alors justifié Kamel Ramdani.

"La confirmation qu'elle était majeure, je l'ai eue au lit"

Publicité
Savoir si Franck Ribéry savait que Zahia était mineure est la principale interrogation à éclaircir lors du procès. Comme à tous ses clients, Zahia aurait menti au footballeur sur son âge, affirmant qu'elle était majeure. Tous les acteurs du procès sont d'ailleurs unanimes sur ce point. Cependant Kamel Ramdani s'est démarqué de ces derniers. "La confirmation qu'elle était majeure, je l'ai eue au lit", a-t-il laché. Le journaliste du Parisien a finalement résumé cette audition de "vaine tentative pour défendre l'honneur de son pote" qui "laisse une désagréable impression".

Vidéo : Zahia : "Je préfère le mot courtisane"

]