Les jurés de la cour d’assises du Val-de-Marne sont partis délibérer sur le sort de Dieter Krombach ce jeudi. Jugé en appel pour le meurtre de sa belle-fille, Kalinka en 1982, il encourt jusqu’à 18 ans de prison.

L’heure du verdict. Au terme de plus de trois semaines de procès, la cour d’assise du Val-de-Marne s’est retirée pour délibérer avant de rendre sa décision à l’encontre de Dierter Krombach. Quinze à dix-huit ans de prison ont été requis contre ce vieux médecin allemande 77 ans. Accusé d’avoir abusée et tué sa belle-fille, Kalinka Bamberski dans les années 1980, il nie depuis toujours toute implication dans cette mort. Quelques minutes avant que les jurés ne se retirent, l’accusé s’est exprimé une dernière fois D’une voix faible, il a ainsi assuré n’avoir ni violé ni tué l’adolescente. "Je le jure sur Dieu", a-t-il déclaré tremblant. Lors de cette ultime supplique, Dieter Krombach a par ailleurs exprimé son souhait de "ne pas mourir en France".

Publicité
Trente ans de combatDe son côté, l’avocat général, Jean-Paul  Content a défendu mercredi le scenario selon lequel le vieux médecin aurait d’abord donné des somnifères à Kalinka avant de profiter de son sommeil pour abuser sexuellement d’elle. L’adolescente aurait ensuite été victime d’une réaction ayant conduit à son asphyxie, puis à sa mort.  Les avocats de l’accusé, Me Yves Levano et Me Philippe Ohayon ont, quant à eux, réfuté cette thèse et demandé l’acquittement de leur client. Selon eux, le dossier "est construit en grande partie par M. Bamberski". Le père de Kalinka s’est toujours montré très impliqué dans le procès de Dieter Krombach. Persuadé que ce dernier a tué sa fille, il a préféré assuré sa défense seul. "Depuis 30 ans, cet homme porte ce dossier sur ses épaules, et même au bout de ses bras. Sans lui, il n'y aurait jamais eu de procès", a salué mercredi l'avocat général."Il y a eu cet enlèvement, mais la cause est juste", a-t-il rappelé, faisant référence à l'interpellation rocambolesque, en octobre 2009 à Mulhouse, du docteur Krombach, retrouvé pieds et poings liés dans une rue, après son rapt en Allemagne pour le compte d'André Bamberski. 

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité