Le témoignage de la grande sœur de Bastien, tué dans un lave-linge en 2011, a bousculé ses parents lors du deuxième jour du procès.

Le procès des parents du petit Bastien, dont le père est accusé d’avoir tué son fils de 3 ans dans un lave-linge en 2011, se poursuit. Mardi, le premier jour du procès, le père est apparu affaibli à cause d’une tumeur au cerveau et a affirmé ne plus se souvenir de rien. La mère, elle, a clamé son innocence et a accusé son ex-mari d’avoir volontairement mis l’enfant dans le lave-linge afin de le punir pour son mauvais comportement à l’école. Depuis le début du procès, les parents sont restés très peu loquaces et n’ont laissé paraitre aucune émotion. Cependant, mercredi, la diffusion de la vidéo de l’audition de la grande sœur datant du 25 novembre 2011, le jour du drame, les a bousculés.

A lire aussi - Les parents du petit Bastien se montrent indifférents au procès

"C’est papa qui a mis Bastien dans la machine", peut-on l'entendre dire à une policière. "Quand il est sorti de la machine il avait des traces marron. Il était endormi", a-t-elle ensuite expliqué. Depuis le box des accusés, le père a alors pleuré pour la première fois depuis le début du procès. La mère, elle, a gardé sa tête baissée durant toute la durée du visionnage.

"Les enfants ne mentent pas"

Publicité
Quant à ce que faisait la mère lors du drame, la petite fille a raconté : "Bah elle faisait un puzzle, celui avec M. Patate, sur la table". Après le visionnage du témoignage, la présidente de la cour d’assises s’est tournée vers la mère et lui a dit : "Marie a été plus courageuse que vous, non ?". Cette dernière lui a alors répondu : "Marie a pu expliquer avec des mots d'enfant. Les enfants ne mentent pas."

En vidéo sur le même thème - Les violences sur les enfants en hausse de 43%