Alors que se tient actuellement à Bordeaux le procès de l'affaire Bettencourt, les experts bataillent autour de l'état de santé de la milliardaire.

Cinq experts chargés d’examiner Liliane Bettencourt pendant le procès qui a débuté fin janvier, ont dépeint le portrait d’une femme désorientée et lourdement handicapée comme le rapporteLe Monde.

Lire aussi - Affaire Bettencourt : ouverture du procès, 10 personnes soupçonnées d'abus de faiblesse

A la demande du juge d’instruction bordelais Jean-Michel Gentil, des experts médicaux avaient examiné Liliane Bettencourt. Ils ont présenté leurs conclusions ce lundi au tribunal correctionnel de Bordeaux.

Le 7 juin 2011, les cinq médecins, deux neurologues, un médecin ORL, un psychologue, placés sous la direction de Sophie Gromb, médecin légal, accompagnés du juge Jean-Michel Gentil, s’étaient rendus au domicile de la milliardaire à Neuilly afin de l’examiner.

Chacun leur tour, ils s’étaient entretenus avec la milliardaire pour lui faire passer des tests.

Les experts ont conclu que Liliane Bettencourt, alors âgée de 88 ans, était fortement handicapée par sa surdité et incapable de répondre à des questions simples. L’octogénaire ne savait pas où elle se trouvait, ne connaissait ni la date du jour ni son âge.

Une femme aux capacités mentales réduites

Publicité
L’équipe médicale a estimé que la vulnérabilité de la femme d’affaires remontait à septembre 2006, ce qui correspondrait à la date de début des faits d’abus de faiblesse, de recel et blanchiment pour lesquels dix hommes dont François-Marie Banier et Eric Woerth sont jugés jusqu’au 26 février à Bordeaux. Le premier,  est accusé d'avoir reçu des centaines de millions d'euros en argent liquide et oeuvres d'art. L'ancien ministre est soupçonné d'avoir obtenu des sommes dans le but de financner, illégalement la campagne de Nicolas Sarkozy. Ils risquent trois à cinq ans de prison et une amende de 375 000 euros.

Lire aussi - Procès Bettencourt : comment la famille vit-elle recluse à Bordeaux ?

Liliane Bettencourt, aujourd’hui âgée de 92 ans et sous tutelle, est absente au procès.

Vidéo sur le même thème : Procès Bettencourt : cinq semaines pour démêler l'affaire