L’annonce de la cession de la gestion de la plage, pour 12 ans au groupe Véolia, a provoqué la colère des commerçants qui craignent une hausse des redevances. Explications.

Un contrat qui ne fait pas plaisir à tous. En décembre dernier, la préfecture de Loire-Atlantique a accordé à Veolia la gestion des 5,4 km de plage de La Baule dans le cadre d’un contrat signé avec l’Etat pour 12 ans. Contre une redevance de 150 000 puis 177 000 euros, le groupe aura à présent la charge de l’entretien des installations publiques et de l’exploitation des 35 établissements en bord de mer, rapporte une source proche de la mairie à l’AFP, reprise par Le Figaro.

D’après le quotidien, la privatisation a été décidée en 2014 à la suite de l’arrêté de catastrophe naturelle. L’Etat a alors conditionné l’indemnisation des établissements endommagés au respect des normes imposées par le décret plage de 2006, notamment la possibilité que tous les établissements soient démontables. La mairie de La Baule a refusé d’assurer la mise aux normes des restaurants et magasins ainsi qu’à l’avenir, la gestion de la plage. Des tâches qu'elle a jugées trop lourdes administrativement.

"Faire de la plage de La Baule une plage durable"

A partir du printemps 2018, Veolia, seule entreprise à avoir répondu à l’appel d'offres de la commune de La Baule en avril 2015, sera officiellement responsable des boutiques de location de matériel, des restaurants et des équipements publics des plages. Un changement qui a été très mal accueilli chez les commerçants installés sur la plage. Ils dénoncent notamment une "privatisation" des espaces et craignent une hausse des redevances, difficile à supporter pour les petits commerces.

Publicité
Veolia a tenté de les rassurer, assurant que l'entreprise ne "privatise en aucun cas la plage", rapporte Le Figaro. "Le projet que nous portons a pour ambition de faire de la plage de La Baule une plage durable, plus respectueuse de l’environnement", a indiqué Guénaël Gragnic, de Veolia Eau. Les travaux devraient commencer cet hiver afin que tout soit prêt pour l'été suivant.

En vidéo - Concession de Veolia à La Baule : la colère des habitants et des commerçants

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité