Selon une étude, 82% des Français ne savent pas pourquoi le 1er mai est un jour chômé. Et vous, connaissez-vous l’origine de ce jour férié ? Découvrez la sanglante histoire de la fête du travail.

Le 1 mai : ses brins de muguet, sa fête internationale du travail, sa journée fériée… Mais savez-vous réellement pourquoi la majorité des Français ne vont pas travailler ce jour-là ?

Selon une étude Qapa.fr, 84% des femmes et 79% des hommes ne travaillent pas le 1er mai. Pourtant, toujours d’après ce sondage, 82% des sondés ne savent absolument pas pourquoi ils peuvent rester sous la couette ce jour-là. Explication.

En France, le 1er mai est  un jour férié payé depuis 1947. Pourtant, à l’origine, elle résulte de manifestations, à Chicago, de salariés américains qui réclamaient des journées de travail de 8 heures… en 1886.

A l'origine, un mouvement de grève à Chicago

Cette année-là, le 1er mai, lors d’une grève généralisée, environ 400 000 salariés ont paralysé de nombreuses usines pour réclamer la journée de 8 heures de travail. Fermement opposés, les patrons ont refusé de céder. Le mouvement a alors pris de l’ampleur et s’est envenimé : trois grévistes sont morts dans les affrontements contre la police.

Dès le lendemain, lors d’une marche de protestation, une bombe a explosé et fait un mort parmi les policiers. Dans le mouvement de panique, une bagarre a éclaté et sept autres policiers sont morts.

Par la suite, cinq syndicalistes anarchistes ont été condamnés à mort et pendus le 11 novembre 1887. Ce jour est d’ailleurs devenu le tristement célèbre "Vendredi noir" ou "Black Friday".

A lire aussi- Vente de muguet le 1er mai : quelles sont les règles à respecter ?

Symbole de lutte et de travail

Trois ans plus tard, en juillet 1889, L’International socialiste s’est réunie à Paris et a adopté le 1er mai comme "journée internationale des travailleurs" pour rendre hommage aux victimes. Plus tard, le muguet a d’ailleurs symbolisé leur lutte.

Publicité
En France, ce n’est qu’en 1919, le 23 avril, que le Sénat a ratifié la journée de 8 heures et fait du 1er mai, à titre exceptionnel, une journée chômé, dès l’année suivante. Ce jour est devenu payé le 30 avril 1947, par la décision du gouvernement issu de la Libération.

Aux Etats-Unis, paradoxalement, la fête du travail, le "Labo Da" est célébrée le premier lundi de septembre.

Vidéo sur le même thème : Marine Le Pen: après les menaces de Daesh, "le 1er mai menacé"

Publicité