Le film "Radin !" est actuellement à l’affiche, l’occasion de s’intéresser à cette "maladie" qui touche de nombreux Français. Le psychothérapeute Patrick Avrane a répondu à nos questions.

La scène va sans doute devenir culte. Au supermarché, Dany Boon, calculette à la main, compte en même temps que la caissière ses articles de course. Au final, l’acteur ne trouve que quelques centimes de différence et décide… de faire repasser tous ses articles.

Une situation cocasse tirée du film Radin !, actuellement au cinéma. L’occasion de s’intéresser à cette manie qu’ont certains Français, à savoir économiser leur argent… coûte que coûte.

A lire aussiLes Français sont-ils radins ?

L'avarice, une pathologie ?

Le psychothérapeute Patrick Avrane, auteur de Petite psychanalyse de l'argent paru aux éditions Puf, il ne faut pas confondre "économe" et "avare". "Un économe est quelqu'un qui fait attention à ses dépenses mais pour qui l'argent n'est pas le centre du monde, explique-t-il à Planet.fr. En revanche, un radin - c'est-à-dire un avare - est quelqu'un pour qui tout tourne autour de l'argent, et pour qui chaque dépense est un sacrifice. C'est très bien décrit dans L'Avare de Molière ; pour une personne avare, son argent c'est presque comme son propre sang."

Est-ce à dire que la radinerie est une pathologie ? "Quand l'avarice est poussée à ce stade extrême, comme on peut le voir dans le film de Dany Boon, Radin !, effectivement on peut parler de pathologie. Parce qu'une vie centrée sur la question de l'argent fait que l'on a plus de rapports normaux avec les autres", explique le psychothérapeute. Celui-ci tient à signaler que la radinerie n'est pas réservé à une catégorie sociale. "Le rapport maladitf à l'argent est indépendant de la quantité de l'argent que l'on a sur son compte en banque. Dans le film de Dany Boon, le héros est très riche et son psychanalyste, c’est son banquier !", précise Patrick Avrane.

"Les radins sont souvent constipés"

Mais comment devient-on radin ? L'enfance peut-elle jouer un rôle dans ce comportement ? "Si on a vécu dans une famille très avare, il arrive que l'on reproduise ce même schéma une fois adulte, ou alors, carrément à l'opposé, que l'on se mette à dépenser sans compter", nous indique l'auteur de Petite psychanalyse de l'argent. Celui-ci apporte un éclairage à ce comportement de l'extrême : "Traditionnellement, les psychanalystes relient l'avarice à l'enfance et à l'apprentissage de la propreté. De manière générale, quand on est enfant et que l'on fait caca, on le présente à ses parents comme une 'preuve d'amour' ; mais les radins ont peur de la saleté, et se contiennent, quitte à être... constipés."

Publicité
Quid de l'entourage du radin ? "Vivre avec une personne avare, c'est possible... et difficile. Il existe trois cas, soit l'autre personne est d'accord avec ce mode de vie - il existe des couples de radins -, soit l'un ou l'autre cède et donc s'en va, soit s'instaure une lutte permanente dans le couple. Dans le dernier cas, la vie quotidienne peut vite devenir un enfer...", souligne le psychothérapeute.

Vidéo sur le même thème : Radin !