Dans un rapport remis au gouvernement en février dernier, la Cour des comptes explique que l'activité de La Poste a baissé de 25% entre 2009 et 2014. En outre, les Sages préconisent d'enlever un jour de distribution du courrier.

En février dernier, la Cour de compte a remis au gouvernement un rapport qui indique qu'entre "2009 et 2014, une baisse globale de 25 % du temps d'activité des guichets a été constatée", indique Le Monde.

Les Sages de la rue Cambon reprochent aux agents de La Poste de travailler de moins en moins et de n'être pas assez productifs. Pour eux, l'enseigne publique doit adapter ses effectifs, ses horaires aux changements d'habitudes des clients qui viennent aux guichets. "La Poste n’a (…) pas encore pris la pleine mesure des évolutions qui obligent à repenser ses modes de relation avec le client", peut-on lire dans ce rapport.

Par ailleurs, la baisse des charges du réseau sur la même période ne s'élève qu'à 8,9%, ce qui signifie que la "productivité des agents au guichet s'est dégradée," souligne le rapport. Toujours selon la Cour des comptes, cette tendance ne peut "que s'amplifier". "Les activités autrefois concentrées dans les bureaux de poste" peuvent maitenant "emprunter d'autres canaux" comme Internet ou les points relais colis. "Lorsque vous voyez trois personnes qui attendent à un automate et que vous n'avez pas le droit de les servir pour qu'elle perdent moins de temps, ça pose un souci. On vous regarde, on vous demande à quoi vous servez", a expliqué Magali Fauchon de la CGT.

A lire aussi : Prix du tabac, La Poste... : toutes les recommandations de la Cour des comptes

S'adapter aux nouveaux enjeux

Pour les magistrats de la Cour de comptes, La Poste devrait notamment redéfinir les horaires d'ouverture à l'heure du déjeuner, le soir et les weekends. Ils préconisent "d'accélérer le processus d'externalisation des bureaux de poste". Pour Magali Fauchon, le personnel se dit favorable à l'augmentation de l'amplitude des horaires.

La Cour recommande à La Poste de s'adapter aux nouveaux enjeux mais aussi à l'Etat d'assouplir ses contraintes. Le 27 avril dernier, le ministre des Finances Michel Sapin et le ministre de l'Economie Emmanuel Macron ont annoncé que des mesures avaient commencé à être mises en place. En ville, des "relais-poste urbains" avec des horaires plus larges ont été installés, tandis qu'à la campagne on teste "le développement des maisons de services au public (MSAP) et celui des facteurs-guichetiers".

Publicité
Enfin, la Cour des comptes estime que la distribution du courrier est trop coûteuse et devrait être diminuée à cinq jours par semaine au lieu de six. En clair, il faudrait supprimer la distribution du courrier le samedi.

En vidéo sur le même thème : La Poste: un plan de transformation digitale pour 2015: Sylvie Joseph – 03/01