Mardi après-midi, un mouvement de panique a éclaté à Pornichet après qu'une voiture a surgi à toute vitesse sur la plage de Sainte-Marguerite, affolant les baigneurs alentours.

Mardi après-midi à Pornichet, les policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) se sont lancés à la poursuite d'une Citroën BX roulant à pleine vitesse. Arrivés à la plage de Sainte-Marguerite, ses occupants ont perdu le contrôle de leur bolide et heurté 9 véhicules stationnés là dans un assourdissant bruit de ferraille.

La violence du choc était telle que les plagistes terrorisés ont cru à un attentat. D'après le site de France Bleu, des mouvements de foule ont agité la plage tandis que deux jeunes hommes quittaient la voiture pour reprendre leur fuite à pieds.

À lire aussi – Plages françaises : ce qui va changer pour votre sécurité, cet été

Des interceptions rapides

Après s'être séparés, les fuyards ont couru se dissimuler dans des propriétés de la ville. Le premier a rapidement été intercepté par la BAC, mais le deuxième n'a été retrouvé qu'au terme d'une heure de recherches.

Publicité
Quatre blessés sont à déplorer chez les policiers. L'un d'eux, blessé à la main selon France Bleu, a été arrêté pour 10 jours. Les adolescents, âgés de 15 ans, venaient de Quilly et de Saint-Nazaire, au Nord-Est de Nantes.

Vidéo sur le même thème – Pendant l'été, que font les Français sur la plage ?

Licence Creative Commons