D’après une récente étude, les policiers français seraient en proie à un profond mal-être. La principale cause de ce malaise serait leurs conditions de travail. Plus de détails.

Les policiers ont le blues ! Une enquête menée par Mathieu Molines, un chercheur du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et réalisée pour Alliance, le deuxième syndicat des gardiens de la paix, révèle que les policiers français sont loin d’être heureux au travail. Après avoir interrogé près de 1.300 fonctionnaires de police entre mai 2011 et janvier 2012, le scientifique a en effet relevé qu’une majorité d’entre eux rencontre des problèmes avec sa hiérarchie. "Le supérieur ne semble pas spécialement être apprécié par les membres de son équipe", a ainsi noté le chercheur avant de préciser que les chefs sont jugés trop "directifs" et "pas assez impliqués dans la vie quotidienne des policiers".

Ils se sentent mal-aimésAutre point noir de la profession : sa réputation. Plus de 68% des policiers ont confié en souffrir Près de 60% pensent même "avoir une mauvaise image auprès des gens". Se sentant incompris, ils entretiendraient alors des "relations difficiles" avec la population qu’ils protègent. Selon eux, les sources de cette incompréhension seraient notamment la justice qui "relâche les délinquants facilement" et la presse qui ne met pas leur travail en valeur, au contraire.

Publicité
Les policiers, des durs à cuire ?Concernant le travail de terrain, les sondés ont admis avoir chacun été victime d’en moyenne 3 à 5 agressions verbales au cours de six derniers mois. Plus de 37% d’entre eux ont même avoué en avoir subi plus de dix. Et si la majorité des policiers (56%) se sent suffisamment entraînée et formée pour y faire face, plus de 37% ont confié leurs craintes de s’endurcir émotionnellement au fil du temps. Selon eux, leur travail est "éprouvant sur le plan émotionnel, mental et relationnel". Malgré toutes les difficultés qu’ils décrivent, les policiers sont globalement fiers d’exercer cette profession (80%). Plus de 70% d’entre eux reconnaissant même qu’elle représente beaucoup. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :