Un encart publicitaire de l'opéraeut publié lundi dans le quotidien 20 Minutes fait polémique. En cause son slogan jugé sexiste.

Capture d'écran publicité

Une demie page publicitaire parue lundi dans le quotidien gratuit 20 Minutes a provoqué le mécontentement et parfois le rire des internautes. La campagne, initiée par Numericable, vante la vitesse de téléchargement du fournisseur d'accès Internet par le biais d'une phrase : "Téléchargez aussi vite que votre femme change d'avis".

Sur Twitter, les internautes ont ironisé à propos de la publicité. Maitre Eolas a posté sur le réseau social : "j'allais m'abonner à Numéricable mais ma femme a changé d'avis".

Au tour des maris

Dans la foulée de ce "bad buzz" ("mauvais buzz" en français), un responsable de l'opérateur a annoncé le lancement d'une suite à cette campagne publicitaire dans une interview accordée lundi à BFMtv. Cette deuxième affiche a été mise en ligne sur Twitter par le compte officiel de Numericable. Les consommateurs pourront apercevoir dès mercredi la même publicité avec un autre message. "Téléchargez aussi vite que votre mari oublie ses promesses", prétend la nouvelle publicité.

Publicité
Cette campagne aura au moins eu le mérite d'avoir fait parler d'elle. Les responsables du marketing de la société française ont donc réussi leur coup. De plus, ils ont fait de cette campagne le premier "bad buzz" de l'année 2014.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité