Suite à la protestation de plusieurs associations ce mardi, la chocolaterie Ferret, située à Auxerre, a débaptisé deux de ses spécialités : les gâteaux "Négro" et "Bamboula".

Ce lundi, l’association antiracisme Sortir du colonialisme et le Conseil représentatif des associations noires de France (Cran) ont reçu de nombreux messages d’internautes se plaignant du nom des biscuits "Bamboulas" (un biscuit chocolaté) et "négros" (un pain d'épices praliné) vendus dans la chocolaterie Ferret, à Auxerre.

Le chocolatier a indiqué à l’AFP qu’il vend ces deux spécialités depuis 2009 et que les propriétaires précédents avaient relancés la fabrication de ces biscuits une douzaine d’années auparavant. Le magasin Ferret s’est en outre défendu de racisme sur sa page Facebook. Il y est expliqué que ces gâteaux datent de 1919 et avaient été conçus afin de "rendre hommage" aux tirailleurs sénégalais qui avaient combattus durant la Grande Guerre, mais aussi à une danse africaine.

Toutefois les deux associations n’ont pas été convaincues par les explications de ce "magasin très spécial" et voient dans cette affaire "un revival de l'imagerie coloniale la plus nauséabonde".

"En vérité, les Noirs de France se seraient bien passés d'un pareil hommage. Est-ce que la maison Féret a l'intention de vendre aussi des nougats Ratons, en hommage aux Algériens de France ? Et pourquoi pas des bonbons Youpin, en hommage aux Juifs déportés ? ", s’est interrogé dans un communiqué Louis-Georges Tin, le président du Cran.

Publicité
"Utiliser ces termes racistes pour faire vendre, c'est déjà outrageant, mais affirmer qu'il s'agit d'un hommage, c'est vraiment prendre les gens pour des c*** ", a-t-il conclu en exigeant que "la chocolaterie de la honte retire de la vente ces horreurs". Si les biscuits sont toujours commercialisés par la maison Ferret, les chocolatiers ont en revanche décidé de changer le nom des produits "pour calmer le jeu".

 > Vidéo sur le même thème : les rois du chocolat!

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité