Après plusieurs jours de polémique, Vincent Peillon a démenti catégoriquement les rumeurs portant sur l'enseignement de la théorie du genre à l'école. Ces derniers jours, des parents recevaient des SMS  affirmant le contraire.

La théorie du genre ne sera pas enseignée à l'école, a affirmé ce mardi le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon. Ce dernier a par contre assuré la mise en place d'une "éducation à l'égalité fille-garçon". Ces déclarations répondent à une polémique lancée depuis peu à propos de l'enseignement de l'éducation sexuelle aux enfants.

"Journée de retrait de l'école"

Depuis plusieurs jours, une rumeur court auprès de certains parents d'élèves, alimentant ainsi la polémique : l'école va apprendre aux garçons à devenir des filles et vice versa. "Des parents (...) se sont laissés prendre à cette rumeur. Tout ça est absolument faux, il faut cesser", s'est emporté mardi Vincent Peillon.

Une campagne baptisée "Journée de retrait de l'école", relayée par SMS et sur les réseaux sociaux, a ainsi demandé aux parents de ne pas envoyer leurs enfants à l'école un jour par mois, afin de protester contre l'enseignement de la théorie du genre. "Voilà qu’ils s’interrogent sur le fait d’enseigner à nos enfants de 4 ans comment se masturber !", pouvait-on lire dans un message.

Lutter contre les stéréotypes filles-garçons

Publicité
Cet appel aurait été initié par l'écrivaine Farida Belghoul, proche d'Alain Soral. L'expérimentation du programme "ABCD de l'égalité" est pointée par celle qui était présente lors de la manifestation anti-Hollande baptisée "Jour de Colère" de dimanche dernier. Lancé à la rentrée dans dix académies, ce projet vise à lutter contre les stéréotypes filles-garçons à l'école. Le but recherché par le ministère de l'Education nationale est de corriger les inégalités entre les sexes dès le plus jeune âge.

Vidéo : ABCD de l'égalité