Le réalisateur français François Ozon, en lice cette année pour la Palme d’Or au Festival de Cannes avec son film Jeune & Jolie, a déclaré dans une interview accordée au Hollywood Reporter que selon lui, "beaucoup de femmes fantasment de se prostituer."

François Ozon, réalisateur français de renom (8 femmes, Dans la maison), revient cette année au Festival de Cannes pour la seconde fois. Il était déjà venu il y a dix ans avec le sulfureux Swimming Pool. Cette année en lice pour la Palme d’Or, il revient avec Jeune & Jolie, déjà remarqué pour son thème : la prostitution. Un film qui retrace l’histoire d’une adolescente issue d’une famille aisée et qui se prostitue. Non pas par besoin financier, ni par plaisir, simplement "pour se trouver. Etre soi-même." A cette occasion, le réalisateur a accordé une interview au Hollywood Reporter. Un parfum de scandale règne sur ses déclarations.

"Etre un objet dans la sexualité est quelque chose d'évident"A la journaliste américaine qui lui fait remarquer que "les hommes et les femmes ont des réactions différentes devant ce film", François Ozon répond : "je pense que les femmes comprennent mieux le film que les hommes (…) les femmes peuvent facilement se connecter avec cette fille, car c'est un fantasme de beaucoup de femmes de se prostituer. Ça ne veut pas dire qu'elles le font, mais le fait d'être payé pour coucher est quelque chose qui fait partie de la sexualité féminine." La journaliste, étonnée, a immédiatement rebondit sur les propos du provoquant réalisateur : "Pourquoi pensez-vous que c'est un désir ? Je ne crois pas que ce soit le cas." Mais François Ozon n’en démord pas. "Je crois que c'est le cas parce que la sexualité est quelque chose de complexe. Je crois qu'être un objet dans la sexualité est quelque chose d'évident, le fait d'être désiré, utilisé. Il y a une forme de passivité que les femmes recherchent."

Publicité
"On remet la Palme d’Or du connard 2013 à François Ozon !"A peine l’interview diffusée, que les internautes se lâchent sur les réseaux sociaux. Notamment les Femen de France qui n’ont pas hésité à publié sur leur compte Twitter : "On remet la Palme d’Or du connard 2013 à François Ozon ! Toutes nos félicitations !" La sénatrice du PS Laurence Rossignol s’est elle aussi exprimée via son compte Twitter : "Toutes des putes- au moins dans leur tête-. Mr Ozon, pourriez-vous assumer vos propres fantasmes et éviter de nous les attribuer? Merci" De son côté, Ovidie, ancienne égérie pornographique a écrit sur son blog hébergé par Métro que "l’objétisation de la femme" était "un fantasme has been." 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité