Dans la nuit de samedi à dimanche, à Chenevelles (Vienne), un homme de 53 ans a détruit le pavillon de son ex-femme à coup de pied-de-biche dans un accès de furie.

© Capture d'écran France Bleu Poitou

Un homme de 53 ans a été condamné lundi à un an de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Poitiers pour avoir endommagé, à l’aide d’un pied-de-biche, le pavillon de son ex-femme à Chenevelles (Vienne), rapporte France Bleu Poitou. Cet homme avait déjà  été condamné pour des dégradations en 2011.

A lire aussiJérôme Cahuzac et "la petite vengeance" de son ex-femme…

La scène s’est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche. L’homme, un maçon poitevin d’origine libyenne, a été pris d’un accès de rage après une altercation entre son ex-femme et son nouveau mari. L’individu est alors revenu le soir, vers 3 heures du matin, au pavillon de la femme avec un pied-de-biche en main et s’est attaqué aux vitres, puis aux murs, au plafond et à l’ensemble de la toiture.

"Comment un homme tout seul peut réussir à détruire une maison"

Son coup de rage a fait tellement de bruit qu’il a réveillé les propriétaires et les voisins. "J'ai été réveillée en pleine nuit", raconte à France Bleu Poitou une voisine, se demandant "comment un homme tout seul peut réussir à détruire une maison, c'est complétement fou". C'est chez cette voisine que l'ex-femme du maçon et son mari ont trouvé refuge. Il a fallu plus de trois heures aux gendarmes pour tenter de convaincre le forcené de descendre de la maison en ruine afin de l’interpeller.

Publicité
Le forcené a été condamné par le tribunal à indemniser son ancienne compagne et n’a pas le droit d’entrer en contact avec elle et son nouveau mari. Selon France Bleu Poitou, l’homme a déclaré au tribunal qu’il en voulait à son ex-femme à laquelle il demande de vendre sa maison et de lui verser 30 000 euros eu égard aux nombreux travaux qu'il a réalisés dedans.

Vidéo sur le même thème : Après son licenciement, il se venge en détruisant un avion à la pelleteuse

Publicité