À l’occasion des festivités du 14 juillet et dans le cadre du plan Vigipirate, en vigueur depuis les attentats de janvier, de nombreux dispositifs de sécurité ont été mis en place.

Six mois après les attentats de janvier, les autorités n'ont pas hésité à redoubler d'effort pour assurer la sécurité des civils à l'occasion de la Fête nationale du 14 juillet. Aussi, de nombreux dispositifs ont été mis en place, obligeant parfois les populations à se plier à certaines règles. Tour d’horizon des différentes mesures de sécurité établis en raison du plan Vigipirate.

1 000 policiers supplémentaires

Cette année, près de 3 000 policiers seront mobilisés à l’occasion du défilé du 14 juillet sur les Champs Élysées (Paris), soit 1 000 de plus qu’en 2013. Pas moins de cent caméras seront également utilisées par les forces de police. La raison ? Un contexte particulièrement tendu au niveau national et international, qui nécessite une plus grande vigilance, comme le révèle Le Figaro.

À lire aussi - 14 juillet : le GIGN et le RAID sur les Champs-Elysées ?

Dès lors, des services dits "préliminaires" interviendront bien avant le début des festivités afin de régler tous les aspects pratiques. De 6 heures 30 à 13 heures, un périmètre sera notamment bouclé aux alentours de la place de l’Étoile. Afin de veiller au respect de ces mesures, une brigade fluviale sera également sur place. Autre nouveauté : l’avenue des Champs Élysées restera pour la toute première fois piétonne jusqu’à 18 heures.

Les communes, aussi sur le qui-vive

Les villes de province ne sont pas en reste puisqu'en Mayenne, pas moins de trois arrêtés préfectoraux ont été instaurés à l’occasion de la Fête nationale du 14 juillet. L’un d’entre eux interdit notamment la vente de pétards et autres articles pyrotechniques aux particuliers, du 10 au 15 juillet, souligne Ouest-France. La vente et l’achat de carburant ou de produits combustibles transportables dans des récipients sont également interdits, tout comme la vente d’alcool entre 22 heures et 8 heures.

À Ajaccio (Corse-du-Sud), la mairie a quant à elle choisi de limiter les zones de circulation des véhicules. La ville recommande ainsi à ses habitants de favoriser le co-voiturage afin "d’optimiser les conditions de sécurité et d’assurer le bon déroulement du feu d’artifice", peut-on lire sur Corse Net Infos.

Le plan Vigipirate, au cœur de l’interview de François Hollande

Publicité
Au terme du traditionnel défilé, François Hollande répondra en direct sur France 2 et TF1 aux questions des journalistes. Le chef de l’État évoquera les mesures instaurées par la France pour lutter contre les crises internationales et l’insécurité, comme le rapporte Le Point. Selon un de ses conseillers, le défilé, qui intervient dans un contexte de menace terroriste, sera "simple et sobre".

Vidéo sur le même thème -  Pétards du 14 juillet : "Des risques de mutilations importantes"