Depuis ce week-end et les interventions de la France en Somalie et au Mali, le plan vigipirate est passé de "rouge" à "rouge renforcé" en France. Mais que signifie vraiment ces couleurs ? Quelles sont les mesures qu'elles impliquent ? Tous les détails avec Planet.fr.

Après les interventions militaires de la France en Somalie et au Mali ce week-end, le plan vigipirate appliqué au pays est passé de "rouge" à "rouge renforcé". Les services du Premier ministre ont expliqué dans un communiqué qu'il s'agissait surtout de mesures affectant les transports, les bâtiments accueillant du public et les rassemblements.

La France est sous plan vigipirate rouge depuis 2005, après les attentats de Londres. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a expliqué que "sur une période aussi longue, l'attention peut s'émousser", c'est pourquoi le plan vigipirate passe désormais au rouge renforcé.

La coopération de nombreux services

Le plan vigipirate a été créé en 1978 sous Valéry Giscard d'Estaing, afin de prévenir les menaces terroristes, et mettre en place des réactions aux actes terroristes. A l'époque, l'Europe subissait une vague d'attentats importants. Cependant, sa première application n'a eu lieu qu'en 1991, lors de la guerre du Golfe.

Le bon déroulement de ce système repose sur de nombreux services français qui oeuvrent ensemble à l'évaluation permanente des menaces. Participent ainsi au plan vigipirate le ministère de l'Intérieur, le ministère des Affaires étrangères, le secrétariat du Conseil national du renseignement, l'unité de coordination de la lutte antiterroriste, la direction centrale du renseignement intérieur, la gendarmerie nationale, la direction générale de la sécurité extérieure, la direction du renseignement militaire, et les ambassades françaises à l'étranger.

Les différentes catégories

Le plan vigipirate se classe en 5 catégories :- Blanc : Pas d'indication de menace. - Jaune : Menace imprécise, accentuer la vigilance. - Orange : Menace plausible, prévenir une action terroriste.- Rouge : Menace probable, prévenir des attentats graves.
- Ecarlate : Menace certaine, prévenir des attentats majeurs.

Publicité
En déclenchant ce week-end un plan vigipirate rouge renforcé, le Premier ministre introduit donc une "entre-catégorie" entre le rouge et l'écarlate. Le plan vigipirate écarlate n'a d'ailleurs été déclenché qu'une seule fois en France, en mars 2012 et pas sur tout le territoire, seulement en Midi-Pyrénées. Mohamed Merah venait de commettre les tueries de Toulouse et de Montauban.

© ERIC CABANIS / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité