Le weekend dernier, Brigitte Bardot a pris en grippe Ségolène Royal. Elle lui reproche de vouloir exterminer les loups dont la présence provoque la colère de quelques éleveurs dans les alpages.

Brigitte Bardot est de nouveau montée au créneau. Fervente défenseuse de la cause animale et notamment du loup, l'actrice retraitée s'était déjà fendue d'une lettre ouverte, le 18 juillet dernier, à l'attention de Ségolène Royal. Dans cette dernière, elle lui demandait expressement "un cessez-le-feu sur une espèce protégée", a révélé Nice Matin. Mais suite à la confirmation de la mise en place d'une chasse aux loups "à la fin du mois de juillet" faite par la représente du gouvernement ce samedi, BB a vu rouge et s'est livrée à Midi Libre.

Brigitte Bardot accuse en effet la ministre de l'Ecologie de vouloir exterminer les loups. "C'est inadmissible qu'une femme au pouvoir, soi-disant plus ou moins ministre de l'Écologie, donne l'ordre d'abattre des loups qui font partie d'une espèce protégée", s'est-elle indignée dans les colonnes du quotidien.

Ségolène Royal n'a semble-t-il pas les associations animales de son côté puisque même les pro-ours lui sont tombés dessus, a rapporté l'AFP. En effet, certains d'entre eux sont allés jusqu'à demander de sa démission ce lundi, décriant son manque de connaissances sur le sujet. 

Des alternatives existent"Tuer ne serait-ce qu'un loup pour calmer les éleveurs est une solution de facilité et de lâcheté (...)Seule la mise en place des moyens de protection des troupeaux, qui existent et qui sont subventionnés, serait efficace. Les éleveurs italiens et espagnols l'ont compris, eux qui cohabitent respectivement avec 1 500 et 2 500 loups... contre environ 300 en France !", avait-elle par ailleurs écrit dans sa missive au ministère de l'Ecologie.

Publicité
La star mondiale des années 50-70 dénonce en effet la façon dont travaillent les éléveurs. Pour elle, ces derniers préfèreraient laisser leurs bêtes sous la protection des chiens la nuit plutôt que de veiller sur leur troupeau et rappelle que tous sont indemnisés lorsqu'ils perdent une bête.

Vidéo sur le même thème : Le loup, fléau pour les troupeaux de montagne

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité